Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
https://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Indochine, 1951, l'année de Lattre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
Paracolo

Nombre de messages : 18423
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Indochine, 1951, l'année de Lattre.   Dim 13 Jan 2019 - 9:01

.

Un sujet de Zitoune




1951, l'année de Lattre.


Après la défaite de Cao Bang et de la RC4, le choix d’un nouveau chef militaire s’impose. Débarqué à Saigon le 17 décembre 1950, de Lattre ranime l’espoir dans le cœur des combattants français.
Mais c’était sans compter sur le destin…

Meneur d’homme fait pour être chef de troupe sur le terrain, de Lattre avait éprouvé bien des frustrations dans les différents postes d’état major qu’il avait exercés depuis la brutale dissolution de la 1ère armée par de Gaulle. Sachant qu’à l’OTAN qui se constituait sous les ordres d’Eisenhower, il n’y avait pas de place pour lui, de Lattre n’hésita pas : sa place était là ou l’on se battait, là ou battait le cœur des lieutenants et des capitaines, là ou il était l’homme de la situation.


Sur la base d’un rapport sommaire du général Juin, René Pleven, président du conseil désigne comme commissaire de la République et, commandant des forces terrestres au Nord-Vietnam, le général Boyer de Latour. A celui-ci qui s’inquiétait du bruit selon lequel le général de Lattre serait nommé commandant en chef en Indochine il répondit qu’il n’en était pas question et que lui-même peut etre…Boyer de Latour partit rassuré.

Il apparut très vite que cette demi-mesure ne suffirait pas. Une psychose d’abandon déferlait au Tonkin que renforça la décision du nouveau commissaire d’évacuer les familles. Dans le même temps, le Viet-minh annonçait qu’il serait là à Hanoi pour le Tet, le 6 février. Simultanément les événements se précipitaient en Corée. Il fallait trouver pour l’Indochine un chef militaire d’une pointure supérieure.

Juin, Koenig ou de Lattre ?

Le gouvernement pensa par priorité à Juin, considéré depuis 10 ans comme le meilleur professionnel de l’armée. Sa nomination aurait en plus permis de « baisser les feux » au Maroc. Mais Juin, s’il voulait bien etre appelé comme médecin consultant au chevet de l’Indochine, n’avait aucune envie d’en devenir le médecin traitant.
Pied-noir, il ne « sentait » pas l’Indochine. Seul l’intéressait le Maroc à garder à la France.

La désignation de Koenig aurait eu l’avantage de « mouiller » de gaulle dont la statue du commandeur gelait les problèmes outre-mer de la IV ème République et interdisait tout arrangement en Indochine. Mais Koenig homme habile, subordonna son acceptation à l’envoi du contingent, évidemment impossible en année électorale.

Il ne restait que de Lattre qui depuis longtemps pensait à l’Indo. Beaucoup de ses officiers de Rhin et Danube y avaient servi ou y servaient. Son fils Bernard qui depuis le 3 septembre 1949, lieutenant au 1èr chasseurs, avait un poste territorial dans le Delta, écrivait tous les cinq jours à sa mère. Il témoignait de l’ardeur des jeunes chef de poste qui se vouaient corps et âme à la pacification..
Quand le gouvernement lui proposa l’Indochine il accepta tout de suite…à trois conditions :
- Avoir les pleins pouvoirs civils et militaires c’est-à-dire être haut commissaire et avoir la marine et l’aviation sous ses ordres.
- Disposer de beaucoup...


Lire la suite

.

_________________
Si ce que j'ai fait est vain, qu'il me reste au moins de m'être dépassé en le faisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://paras-pth.forumactif.com
 
Indochine, 1951, l'année de Lattre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: La vitrine du forum. :: La vitrine du forum. :: Un peu d'histoire...-
Sauter vers: