Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
https://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’évacuation de 1939

Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
Paracolo

Nombre de messages : 18423
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: L’évacuation de 1939    Dim 7 Juin 2015 - 20:29

.


En cette fin d'août 39, on parlait beaucoup du danger de la guerre à Oudrenne….

Espérant que la guerre n'éclaterait pas, les optimistes continuaient les travaux champêtres, la rentrée de l'avoine et le ramassage des mirabelles, les pessimistes restaient à la maison…

Les femmes préparaient des sacs pour y entasser le linge et les vêtements. Sans cesse elles rouvraient les baluchons pour n'y mettre que ce qui leur paraissait utile…

…Au matin du 1er septembre le maire fit distribuer les masques à gaz aux 600 habitants d'Oudrenne, Lémestroff et Petite­ Breistroff.

Sans crier gare à 15 h 30 les gendarmes apportent l'ordre d'évacuation, avec exécution pour 17 h !!!

Pourtant nul danger à l’horizon….

…En toute hâte l'on recherche encore dans les armoires ce qu'on croyait avoir oublié, mais on ne peut guère emporter plus de 30 kg de bagages.

On lâche le bétail, les porcs et les lapins dans les étables et clapiers.

Les vieillards, les chapelets en main, et les enfants, chargés de jouets et de petits ballots, s'empressent de monter sur les chariots, surchargés de bagages et de voitures d'enfant...

En abandonnant les villages, les grandes personnes ne purent s'empêcher de sangloter.

Les soldats les aidèrent à passer la Ligne Maginot. par Elzange et Valmestroff, les évacués gagnèrent Distroff, où les femmes et les enfants furent embarqués pour Hagondange, tandis que les hommes continuèrent à marcher avec leurs voitures jusqu'à la gare d'embarquement de Moyeuvre-Grande pour la Vienne …

Les femmes et les enfants d’Oudrenne et de Lemestroff , convoyés en train de Distroff à Hagondange, furent hébergés dans l’école de fille sur un sol couvert de paille…

Ils gagnèrent ensuite Poitiers par Châlons et Paris, pour enfin arriver à Maillé et à Le Rochereau dans la Vienne

Voilà ce que l’on peut appeler une évacuation réussie, bien que précipitée….

Il n’en fut pas de même pour d’autres habitants de cette fameuse « Zone Rouge »…


Mais revenons donc en arrière sur l’histoire de :


L’évacuation de 1939


(Avertissement : Compte tenu de la grande quantité de documents amoncelés lors de mes recherches en prévision de l’écriture du livre sur la ligne Maginot et ses combats, projets que la naissance du forum a tué, certains paragraphes contenant de longues énumérations seront mis en italique et pourront être lus que par ceux que ces détails intéressent)

Hier les médias nous racontaient complaisamment l'évacuation du Nigéria, avant-hier celle de Phnom Penh; celle plus d'un million d'Alsaciens-Lorrains en 1939 est tombée dans l'oubli.

Jamais il n'y est question ni de l'évacuation de 300.000 Lorrains en septembre 1939, ni de l'annexion de l'Alsace-Lorraine, ni du rejet de 200.000 Lorrains de langue française vers l'intérieur, ni de la mobilisation de 130.000 Malgré­-nous, ni de la nazification de la Lorraine et de l'Alsace, ni des déportés vers les confins de la Silésie ou les camps de la mort, ni des combats de libé­ration dans l'Est lorrain, ni de ... , ni de ...

Ah mais oui…Il y a la Grande histoire de la Libération de Paris…Ah oui, c’est vrai ils ont souffert de la guerre….

En avant goût quelques images de la Lorraine, alors qu’on allait encore au spectacle à Paris et que Lyon verrait les premiers Allemands que plus de trois années plus tard….




Puttelange les Farschwiller (aux lacs, aujourd’hui) en 1939 une ville tranquille…

La trouée de la Sarre, ne comporte pas de gros ouvrages mais un plan d’inondation…

Peu importe les dégâts, il n’y a pas encore eu d’attaque, on inonde malgré tout la ville…


La Venise du front….Rte de Nancy, En barque rue de France,…Et dans la rue Longue…


La ville sous les eaux, le dimanche 9 juin, mon père à gauche …dans cinq jours la grande attaque….

Précédé, le 10, d’une neutralisation par bombardement ...


La suite ici sur le forum.

.

_________________
Si ce que j'ai fait est vain, qu'il me reste au moins de m'être dépassé en le faisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://paras-pth.forumactif.com
 
L’évacuation de 1939
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: La vitrine du forum. :: La vitrine du forum. :: Un peu d'histoire...-
Sauter vers: