Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
https://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nord Tonkin, automne 1947. Opération "Léa"

Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
Paracolo

Nombre de messages : 18423
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Nord Tonkin, automne 1947. Opération "Léa"   Dim 18 Déc 2011 - 4:22

.

Article de Zitoune


OPERATION "LEA" - "LISON"

Préparation
Les troupes françaises viennent de reprendre pied au Tonkin, Hanoi, Haiphong et le littoral entre Do Son et la Chine ont été libérés. Le général Valluy souhaite porter un coup décisif au Vietminh en décapitant le gouvernement de la RDVN* implanté dans le Nord Tonkin et …en finir avec la campagne d’Indochine.

C’est le général Raoul Salan qui avait le commandement des TFIN*, le général Valluy le lui avait confié pour plusieurs raisons :
Raoul Salan avait fait la preuve de ses talents militaires comme colonel à la 9e D.I.C. pendant la campagne de France. Le général de Lattre l'avait choisi pour reconstituer et commander son ancienne division de 1940, la 14e D.I. Mais il était surtout l'un des officiers des troupes coloniales qui connaissaient le mieux l'Indochine pour y avoir passé treize années de sa carrière, dont plusieurs dans cette région du haut Tonkin où allaient se dérouler les opérations.
Un aussi long séjour en Extrême-Orient au contact des populations indigènes avait profondément marqué la personnalité du général Salan ( le mandarin ) . Il y avait acquis, disait-il, le meilleur de lui-même sur le plan humain. Impassible, le sourire impénétrable, il ne se départait guère, à l'égard d'autrui, d'une grande réserve qui n'était sans doute que le masque d'une sensibilité profonde, d'une certaine timidité et d'un orgueil ombrageux.

« le mandarin »

Pourtant il apparaissait en définitive comme un personnage énigmatique qui avait la réputation d'être quelque peu asiatisé. Partisan, comme Leclerc, d'une solution libérale, Salan resta longtemps persuadé qu'on pouvait s'entendre avec Ho Chi Minh, ce qui lui valut de passer pour un général de gauche. Il connaissait la plupart des chefs viet-minh et avait noué avec certains d'entre eux des relations amicales. Ho Chi Minh lui avait même dédicacé sa photo. Il lui écrivit encore le 10 juin, en apprenant son retour au Tonkin, pour l'assurer de son amitié. Une lettre de Hoang Minh Giam lui transmettait, en même temps, les amitiés de Pham Van Dong, Vo Nguyen Giap, Ta Quang Bu, Phan Anh, Tran Van Binh.
Ce n'était pas la moindre singularité de sa situation que de se retrouver à Hanoi l'adversaire de ceux qui naguère étaient ses amis.


Suite sur le forum...


_________________
Si ce que j'ai fait est vain, qu'il me reste au moins de m'être dépassé en le faisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://paras-pth.forumactif.com
 
Nord Tonkin, automne 1947. Opération "Léa"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: La vitrine du forum. :: La vitrine du forum. :: Un peu d'histoire...-
Sauter vers: