Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»

Aller en bas 
AuteurMessage
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Dim 27 Aoû 2017 - 15:48

Général (2S)Henri PONCET :


«Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers».

L’attentat à la voiture bélier contre les militaires de l’opération Sentinelle, le 9 août à Levallois-Perret le 9 août, a relancé le débat sur le bien-fondé de l’emploi des armées dans cette mission. Des voix se sont élevées pour affirmer que nos soldats seraient devenus les cibles prioritaires pour les terroristes et n’auraient aucune utilité dans la mission de protection de la population. Pour résumer, ils ne seraient pas faits pour patrouiller dans nos rues mais pour la guerre hors du territoire national. Sentinelle devrait devenir une mission attribuée aux seules forces de sécurité intérieure, police et gendarmerie.

Dans le même ordre d’idée, lors des attentats de Barcelone et Cambrils, certains experts se sont plus à souligner que l’armée espagnole n’était pas engagée dans la mission de sécurité intérieure. C’est oublier le fait que l’Espagne a choisi une autre voie, depuis près de vingt ans, avec 110 000 agents privés de sécurité en activité dont 25% sont armés et qui viennent compléter les 250 000 forces et corps publics de sécurité. Ces agents privés, outre les missions classiques, assurent des gardes statiques, des escortes de personnes publiques (élus, juges...), la sûreté des aéroports ou des métros, etc.

Ce débat sur la pertinence de l’opération Sentinelle est totalement décalé par rapport à la menace terroriste dont on ne peut que constater les capacités d’adaptation et la diversité des modes d’action. Nos soldats ne sont pas des cibles mais des boucliers. Le terrorisme, quel qu’il soit, s’attaque toujours aux boucliers, aux symboles de l’Etat. L’ETA s’en prenait à la police et à l’armée (500 tués), l’IRA à l’armée britannique et à la police locale (850 tués). La justification première d’une armée, c’est bien la défense du territoire national. D’ailleurs la marine nationale et l’armée de l’air assurent des postures permanentes de sûreté avec la sauvegarde maritime et la sûreté aérienne.
L’armée de terre n’a fait que remplir un créneau marqué par une rupture stratégique soulignée par le général d’armée Pierre de Villiers en 2015 : « Sentinelle donne lieu à une rupture stratégique. On peut discuter de l’emploi des armées sur le territoire national mais non de ce qui constitue un postulat : les Français veulent être protégés là où ils se trouvent et il est de la mission des militaires d’y contribuer ».

Réactivité. Sentinelle, en tant que posture de protection terrestre, a donc majoritairement et logiquement été confiée à l’armée de terre qui l’arme à 95%, tout en restant toutefois une force concourante. Faut-il aller plus loin comme le propose l’Institut Montaigne dans son rapport de 2016 « Refonder la sécurité nationale » (« A l’instar des postures permanentes de l’armée de l’air et de la marine nationale dans leur environnement spécifique, l’armée de terre devrait se voir confier la responsabilité du dispositif de protection dans le milieu terrestre ») ? Ce n’est évidemment pas souhaitable car comparaison avec les deux autres armées n’est pas raison.

Nos soldats tiennent leur rang en faisant la guerre «là-bas» et en participant au dispositif général de sécurité «ici»

La sécurité intérieure est d’abord de la responsabilité des forces de sécurité intérieure (FSI), police et gendarmerie qui représentent près de 300 000 personnels. L’armée de terre avec ses 7 000 hommes engagés dans Sentinelle n’a pas un rôle de force de substitution et encore moins de force supplétive, mais la menace terroriste étant fluctuante ce serait une erreur de vouloir figer un dispositif. L’armée de terre a prouvé sa réactivité (10 000 hommes projetés en six jours) et c’est dans cette capacité démontrée qu’il faut inscrire le futur dispositif Sentinelle, tout en s’interrogeant sur la possibilité d’aller plus loin dans les règles d’engagement, si cela s’avérait nécessaire, comme la fouille des véhicules ou des individus. Nos soldats sont entraînés à le faire dans leurs missions hors du territoire national.

Un pour quatre. Les états-majors travaillent sur cette future posture de protection terrestre pour gagner en souplesse et en capacité d’adaptation aux circonstances. Laissons-les faire leurs propositions au pouvoir politique et gardons-nous d’annoncer à grands renforts de déclarations fracassantes, qui demain seront démenties par les évènements, l’inutilité de l’opération Sentinelle. Il s’avère d’ailleurs intéressant de rappeler quelques réalités.

En moyenne, la durée quotidienne d’engagement d’un soldat de l’opération Sentinelle s’inscrit dans un créneau qui va de 6h30 du matin à 23h30, soit quinze heures d’affilée. Pour remplacer un soldat au statut différent d’un policier ou d’un gendarme, le ratio estimé est de l’ordre de quatre personnels des FSI, forces dévolues à bien d’autres missions que la sécurité face à la menace terroriste. Plus grave consisterait alors à compenser le recrutement de personnels des forces de sécurité intérieure en CDI par une diminution des effectifs de l’armée de terre dont les personnels sont en CDD. Compte tenu du déficit structurel du budget de l’Etat, cela ne peut qu’inciter le gouvernement à bien réfléchir avant de se priver de la ressource des forces armées de Sentinelle qui, à ce jour, lui fait économiser annuellement 1 milliard d’euros, selon un rapport parlementaire de juin 2016.

Sur Sentinelle, il faut que cesse ces débats stériles qui confortent l’ennemi dans ses choix tactiques et les modes d’action qu’il met en œuvre. Nos soldats tiennent leur rang en faisant la guerre « là-bas » et en participant au dispositif général de sécurité « ici », tout en restant le « dernier rempart ».

Issu des paras, le général Henri Poncet (2S) a été à la tête du commandement des opérations spéciales et de l’opération Licorne en Cote d’Ivoire.


Source : l'OPINION - Jean-Dominique Merchet

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charly71

avatar

Nombre de messages : 2854
Age : 81
Localisation : Bourg en Bresse
Date d'inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Dim 27 Aoû 2017 - 23:23

Citation :
En moyenne, la durée quotidienne d’engagement d’un soldat de l’opération Sentinelle s’inscrit dans un créneau qui va de 6h30 du matin à 23h30, soit quinze heures d’affilée.
... et c'est aussi en cela que ce n'est pas normal, taillable et corvéable à merci un piou-piou ?
Comment va t-on recruter des militaires de valeurs avec de telles pratique?
... L'armée devra t-elle dans un avenir proche à ne recruter que des chômeurs qui cherchent avant tout "un boulot"?
Je continue à penser que la formation d'un militaire n'est pas faite pour patrouiller 15 h par jour
à trainer ses guêtre sur le pavé pour se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Dim 27 Aoû 2017 - 23:44

Ce n'est qu'une opinion, mais je crois qu'il y a deux sortes de recrutement...

Celui, traditionnel de ceux qui souhaitent véritablement faire de l'armée leur métier, et tentent les écoles....

Par ailleurs, ceux qui y voient un moyen d'éviter le chômage, souvent avec peu de diplômes, mais un petit goût pour l'aventure.
Or battre le pavé n'a rien d'exotique.... Les vocations tombent de haut.

C'est là où le bon vieux service militaire prouve qu'il avait une grande utilité !

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MEKONG2

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 69
Localisation : Chiang Rai
Date d'inscription : 19/06/2017

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 0:42

Que l'armée soit faite pour intervenir à l'extérieur et non en France cela se discute.
A l'extérieur oui et c'est pour cela qu'il faut des professionnels ( comme cela a été le cas durant longtemps ) car la constitution d'alors ne permettait pas d'y employer des appelés.
Mais à l'intérieur pour garder les frontières c'était le rôle de tout le monde. Sauf qu'il n'y a plus de frontière.
Dans le cas des plans ORSEC et autres les appelés étaient bien , mais pour du temporaire. Sinon pour cela on a des corps spécialisés.

Utiliser un court moment l'armée pour des missions de sécurité en renfort de la police,OK, dans la durée ce n'est pas acceptable.
Ce n'est pas le travail de l'armée.
D'ailleurs même en temps de guerre les militaires ne font pas la police, il y a pour cela des gendarmes.

Dans les divers avis exprimés par les uns et les autres, tous beaucoup plus au courant des lois et réglements que moi, tous ont un peu raison.
Mais il n'en demeure pas moins qu'un soldat n'est pas un agent de police.

La seule solution à long terme c'est le renfort en effectifs pour les forces de sécurité et le renseignement.

Mais il y a une chose que je pense depuis longtemps. Tous ceux qui veulent rentrer dans la police, la gendarmerie, les douanes, les pompiers professionnels devraient être obligés de servir un moment dans l'armée.
Et là, après formation, on aurait un renfort pour les forces de l'ordre.
Cela leur ferait le plus grand bien de savoir ce que c'est d'être militaire et d'autre part les préparerait à leur futur travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 2:10

A noter tout de même qu'un gendarme est un militaire !....

Nous pouvons être d'accord avec "Sentinelle" ou pas, c'est une question d'opinion : comme toujours, chacun a la sienne.

A la décharge de ceux qui nous gouvernent, la situation à laquelle ils sont confrontés est "nouvelle", elle ressemble à ce qui se passa à Alger dans les années 57/58 et jusqu'à l'indépendance. Mais ne disposant plus d'un contingent, ils sont obligés de prendre du renfort là où il y en a !

Enfin, si l'on veut des policiers, des gendarmes efficaces, il faut du temps pour les former.... cela ne se fait pas en un trimestre.
Il faut aussi des infrastructures pour les accueillir : la Gendarmerie a dû rouvrir en urgence, une école sur l'ancienne base de Dijon après avoir fermé plusieurs de ses écoles ; ce n'est qu'un exemple.

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MEKONG2

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 69
Localisation : Chiang Rai
Date d'inscription : 19/06/2017

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 2:18

Les gendarmes sont de militaires et c'est fort bien.

Mais quand on s'engage dans la gendarmerie c'est pas pour aller au combat et s'y entrainer c'est pour assurer la sécurité de ses concitoyens. Ce qu'ils font très bien, et dans le respect des lois qu'ils ont appris.
Ils sont parfois utilisés sur le front ou en OPEX mais cela reste qu'occasionnel . Cela a été les cas en Indochine par exemple et plus près en Afghanistan.

Mais un militaire n'est pas formé et ne s'est pas engagé pour faire de la police, même dans les rangs de l'armée.
Quand il y a un délit dans une unité on appelle les gendarmes.
En opération il y la la prévôté pour faire la police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 2:19

Citation :
Ils sont parfois utilisés sur le front ou en OPEX mais cela reste qu'occasionnel .


C'est toujours vrai, mon fils a postulé pour un séjour.

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MEKONG2

avatar

Nombre de messages : 480
Age : 69
Localisation : Chiang Rai
Date d'inscription : 19/06/2017

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 2:49

Et bien bonne chance pour lui.

Et je vais vous dire un " secret "   Very Happy

Les soldats ne les aiment pas beaucoup. Car ils sont là pour les surveiller.
Pour une enquête délictuelle bon OK cela passe.
Mais pour les PV ( par exemple ) au camp X ou Y en zone de guerre cela passe moins bien.

Bon, pour avoir été à leurs côtés lors de mon dernier séjour au Tchad , ils m'ont appris quelques petites choses qui m'ont servi plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 5:42

cheers MEKONG !....

En bientôt dix-sept ans passés dans l'Institution, je pense que la quantité de PV distribués par mon fils ne doit pas atteindre la centaine.... le dernier doit remonter à 2002....

Depuis il est passé à d'autres tâches... comme nombre de ses camarades !

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Glard

avatar

Nombre de messages : 2407
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 6:27

Nous ne parlons pas d'OPEX.
Si on estime qu'on est réellement en guerre, et que l'on souhaite vraiment gagner cette guerre, alors il faut en prendre les moyens.
S'il s'agit d'une une "guerre moderne", dans le sens ou l'entendait Trinquier, il n'y a pas 36 moyens de gagner...il faut refaire en grand, et en plusieurs épisodes, ce qui a été fait pendant la bataille d'Alger et donc que les fonctionnaires de police et les militaires travaillent sous une direction unique dotée d'énormes pouvoirs, ce qui doit quand même rester exceptionnel dans une démocratie...Mais la on défend contre la mort !

Si on estime que c'est un état qui n'est pas la guerre, mais qui peut durer fort longtemps, il faut envisager la création d'une garde nationale, comme les Américains (ou comme le propose déjà l'UNOR), fonctionnant avec des réservistes qu'il faut former, après les avoir recrutés,  et fidéliser, parce que la formation coûte cher...

L'inconvénient serait de créer deux armées nationales. L'une constituée de spécialistes de l'offensive et des coups de main,  donc dotée de matériels modernes et performants, et une autre, moins spécialisée, s’entraînant dans le cadre de la défense opérationnelle du territoire et des grandes opérations de  maintien de l'ordre, en appui de la Gendarmerie, de la police et des CRS.

Vaste débat, mais toute solution nécessite des sacrifices , notamment financiers. Et là, je crois que nous avons épuisé les derniers sous qui nous restent en poche. 

L'avenir ne me parait pas chanter, comme les lendemains des bolcheviques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy-SF
Admin
avatar

Nombre de messages : 5610
Age : 71
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 14/12/2016

MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   Lun 28 Aoû 2017 - 6:52

Avant tout, il nous faut des moyens dont nous ne disposons pas si l'on écoute nos politiques....

Enfin des moyens destinés aux forces de l'ordre, quelles qu'elles soient ! Pour le reste on trouve toujours....

_________________
S.F.
"La Guerre n'est pas belle, l'Humanité ne l'est pas non plus..." - Général Bigeard
"A tous les Prétoriens que des Césars firent massacrer pour ne pas payer de solde ou pour sauver leur propre vie" - Jean Lartéguy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Les soldats de Sentinelle ne sont pas des cibles mais des boucliers»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: Histoire :: Un peu d'histoire... :: Nous sommes en guerre....-
Sauter vers: