Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les années 50…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 15936
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Les années 50…   Lun 10 Avr 2017 - 18:52



…Pourquoi les années 50, parce que la plupart d’entre nous ont dans ces années, qui en Indochine, qui en Algérie vécu des moments, qui les tenaient assez éloignés des préoccupations de la mode …

...Tout au plus suivaient-ils l’évolution de la mode de la tenue camouflée…

Mais aussi, époque bénie où le collant n’existait pas, où les filles étaient sveltes et fraîches, où l’on pouvait encore différencier une fille d’un garçon….






Repoussant sans cesse leurs limites, les parachutistes sautaient de plus en plus haut. Le 1er octobre 1937, le capitaine Sauvagnac, pour son trente-septième saut, allait tenter de battre le record du monde de chute libre sans inhalateur, qui était alors de 65 secondes, et était détenu par un soviétique. Lui-même visait les soixante-dix secondes, en l’honneur de son unité d’origine, le 70e Bataillon alpin de forteresse de Bourg-Saint-Maurice.




Le record du monde de chute libre de Sauvagnac…






Restons maîtres de notre histoire,
Diffusez, partagez la avec vos amis, ne la laissez mettre à mal par les menteurs




.


_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
 
Les années 50…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: Communication Interne :: Communication interne :: News Journalières-
Sauter vers: