Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Les maquis autochtones dans l'histoire de Diên Bien Phû.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16215
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Les maquis autochtones dans l'histoire de Diên Bien Phû.   Mer 5 Avr 2017 - 18:31



Le commandement français ayant décidé de développer les actions sur les arrières de l’adversaire, il fut créé le Groupement de commandos mixtes aéroportés (GCMA) plus tard baptisé Groupement mixte d’intervention, branche action des Services spéciaux dépendant directement, pour emploi, du commandant en chef.

Uniquement orienté, à l’origine, sur les actions de commandos dans la profondeur du dispositif adverse, le GCMA n’a pas tardé à mesurer tout l’intérêt d’un soutien et d’une aide à cette guérilla montagnarde qui se manifestait çà et là sur les arrières du Viêt-minh...








L’époque est aux traîtres, traîtres à leur Patrie ou à leur Parti, il n’y a pas directement mort d’homme…

Ce n’est pas le cas de celui dont beaucoup n'ont jamais entendu parler, ils n'y ont rien perdu, mais il est bon de savoir que ce genre d'individu a existé et le faire savoir.




L’infâme Georges Boudarel…








Nous avons forgé notre histoire,
Partagez la avec vos amis, ne la laissez pas dire par des menteurs.




.


_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
 
Les maquis autochtones dans l'histoire de Diên Bien Phû.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: Communication Interne :: Communication interne :: News Journalières-
Sauter vers: