Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire et philatélie...La guerre...I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 15936
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Histoire et philatélie...La guerre...I   Ven 12 Nov 2010 - 15:32

.

Histoire et philatélie...La guerre...I


Les premiers timbres français faisant référence à la guerre, sont, sans conteste, la série des orphelins émise en 1917.
La 1ère guerre mondiale a laissé derrière elle plus d'un million d'orphelins pour environ 600.000 veuves.


La France a émis les premiers timbres illustrés au profit des Orphelins et la surtaxe des timbres leur était reversée. Mais la surtaxe égalait souvent le prix de l'affranchissement.
Cette série coûtait cher et n'eut donc pas le succès escompté.
14F40 (prix de la série) représentait en 1917 au moins trois journées de travail...
L'on gagnait souvent moins de 10 sous de l'heure, soit 0,50 f










Le timbre nous montre la réplique réduite, du lion de Belfort qui se trouve sur la place Denfert-Rochereau à Paris
Le lion de Belfort,sculpture monumentale de Frédéric-Auguste Bartholdi, né à Colmar le 2 août 1834.
Le lion de Belfort est taillé dans le Grès rouge des Vosges, et le sculpteur définit son projet ainsi : « le monument représente sous forme colossale un lion harcelé, acculé et terrible encore dans sa fureur… »

En juillet 1870 la France entre en guerre contre la Prusse. Le patriotisme de Frédéric Bartholdi le conduit à s’engager dans le conflit, il participe à l’organisation de la défense de Colmar puis devient aide de camp de Garibaldi...
Bartholdi est également ébranlé par le siège de Belfort, et par la défense héroïque dirigée par le jeune Commandant Aristide Denfert-Rochereau nommé commandant de la place forte.
La population va lutter héroïquement pendant 103 jours face aux assaillants... Elle est soumise à un déluge de feu qui va durer 73 jours, et causer des destructions considérables.

Son héroïque résistance vaut à la ville d’être détachée du Haut-Rhin annexé, et de former avec 105 communes proches, le territoire de Belfort.

Bartholdi est aussi le créateur de la fameuse "statue de la liberté éclairant le monde"...

"Lady Liberty" est sans doute une des statues dont on aura fait le plus de copies.
A commencer par celle du pont de Grenelle et au jardin du Luxembourg à Paris, celle de Colmar, à Barentin se trouve la copie en polyester qui servit au film " le cerveau", on en trouve une à St Cyr sur mer, une sur la place de Roybon dans l'isère, dans le Morbihan aussi à Cléguerec, Lunel dans l'Hérault en possède une aussi...
...A l'étranger on en trouve une à Las Végas, une à Tokyo...
...Mais la plus célèbre reste, au moins pour le forum, celle du Monument aux morts de Chäteauneuf la Forêt...




Les deux deniers timbres de la série nous présentent un haut-relief de l'arc de triomphe " le départ des volontaires" de Rude, souvent faussement appelé la " la Marseillaise"


Émis le 9 août 1918. Ce grand format bicolore dessiné par Louis Dumoulin et gravé par Léon Ruffé, représente le navire-hôpital Asturia qui fut attaqué une première fois le 1er février 1915, Le 21 mars 1917 le sous-marin allemand UC 66 le torpille au large de Start Point 31 marins périrent et 12 furent portés disparus. Le bateau s'échoua sur la plage de Bolt Head.... Et une infirmière parcourant les ruines

Afin d’éviter que les navires-hôpitaux français ne subissent le sort de l'Asturia, les autorités françaises décident le 3 avril 1917 d’y embarquer des prisonniers allemands à partir du 15 avril suivant. Une liste est établie par le Ministère de la Guerre, qui décide de prendre comme otages les prisonniers « les plus notables, soit par leur grade, soit par leur situation sociale ». Au total, ce seront 70 officiers allemands, dont un général et quinze officiers supérieurs qui seront embarqués sur les navires français entre avril et mai 1917.


En 1922 les postes surchargeront le stock invendu de 1917 de 1917.




Plus sur le forum...

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
 
Histoire et philatélie...La guerre...I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: La vitrine du forum. :: La vitrine du forum. :: Votre hobby... C'est quoi ?...-
Sauter vers: