Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Opération "Sentinelle"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Lothy
Invité



MessageSujet: Opération "Sentinelle"   Mer 6 Jan 2016 - 1:36

Rappel du premier message :

Le cadre juridique concernant l’emploi des militaires sur le territoire ne sera pas « bouleversé »




Voici bientôt un an que l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle a été lancée en réponse aux attentats commis à Paris en janvier 2015, avec 10.000 soldats déployés sur le territoire national afin de surveiller les sites dits sensibles.

Depuis, des questions sur la finalité de cette OPINT restent toujours posées, surtout après les attaques du 13 novembre dernier à Paris et à Saint-Denis. Et les militaires eux-mêmes s’interrogent, comme l’a fait remarquer le député Yves Fromion lors de l’audition, à l’Assemblée nationale, de Louis Gautier, le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

« Qu’ont fait les militaires le 13 novembre? Où étaient-ils? La police a mis assez longtemps à intervenir. Les militaires eux-mêmes s’étonnent de ne pas avoir été sollicités, du moins dans un premier temps (…) C’est longtemps après qu’on les a vus apparaître, lors de l’opération menée à Saint-Denis, pour faire de la sécurisation. Aujourd’hui, ils se demandent à quoi ils servent vraiment. Quel est leur rôle lors d’un attentat ? Où est la coordination ? Ils ont le sentiment que leurs capacités ne sont pas utilisées au mieux. Ils se disent qu’ils seraient plus utiles s’ils gardaient les frontières, qu’ils y accompliraient mieux leur mission qu’en restant à Paris, le plus souvent statiques », a ainsi affirmé le député, rejoignant ainsi les interrogations de plusieurs de ses collègues.

En octobre dernier, le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), avait estimé qu’il ne fallait pas faire jouer aux militaires de Sentinelle un rôle de « supplétif » en matière de sécurité et que « plutôt que de suppléer les forces de sécurité, les armées devaient apporter des savoir-faire complémentaires. »
Et cela, au motif, comme il l’avait expliqué quelques semaines plus tôt, qu’ »il y a un lien de plus en plus fort entre la défense de l’avant, ce que nous faisons en opérations extérieures, et la sécurité de l’arrière, c’est-à-dire la protection de nos concitoyens sur le théâtre national ». Seulement, il y un bémol à apporter : l’ennemi que les forces françaises affrontent au Sahel est traité comme un combattant tandis que le terroriste qui commet un attentat en France est considéré comme un criminel.
Cela étant, comme l’a rappelé Louis Gautier lors de son audition, recourir aux armées permet de « réagir aux situations d’urgence » et « aux circonstances exceptionnelles » car elles « constituent une ressource de forces, interviennent non en remplacement, mais en appui, en soutien, en parfaite complémentarité avec les forces de sécurité intérieure, notamment parce que leurs effectifs, leur organisation, leurs capacités, y compris du point de vue des équipements, procurent des ressources mobilisables dans l’urgence et parfaitement réactives ».

Qui plus est, a ajouté M. Gautier, « du point de vue de la gestion des ressources humaines, alors que le recrutement d’un policier ou d’un gendarme l’inscrit dans une carrière, celui d’un militaire du rang correspond à un contrat, qui pourra être renouvelé mais ne durera pas nécessairement ».

Pour résumer, l’idée est de pouvoir déployer des soldats pour sécuriser et protéger des secteurs définis pour qu’ils prennent le relai de la police et de la gendarmerie afin de « permettre à ces dernières de se réorienter vers leurs missions propres ». Et le tout, à un coût moindre que s’il fallait recruter davantage de gendarmes et de policiers.

Si ce n’est pas un rôle de supplétif, cela y ressemble car, en l’état actuel des choses, les militaires n’ont, par exemple, aucun pouvoir juridique de contrainte vis-à-vis des civils, c’est à dire qu’ils ne peuvent pas faire de contrôle d’identité ou de fouille en cas de doutes sur un individu. Pour cela, ils doivent être accompagnés par un agent ou un officier de police judiciaire.

Or, comme l’a indiqué M. Gautier, il n’est n’est nullement envisagé de modifier les règles juridiques concernant les militaires engagés sur le territoire national, si ce n’est à la marge.

« On a évoqué la possibilité d’instituer en agents ou officiers de police judiciaire (OPJ) les militaires, ou du moins certains officiers ou sous-officiers. Mais l’on a finalement estimé que si l’on définissait bien les missions, il n’était pas nécessaire de changer le droit. D’abord parce que des OPJ sont souvent présents sur le terrain au côté des militaires déployés. Ensuite parce qu’il existe toute une série d’actes – contrôle de foules, vérification d’identité – que l’on peut effectuer à droit constant, sans avoir besoin d’exciper d’un statut d’OPJ », a expliqué le SGDSN.

Aussi, au moment de l’Euro de football 2016, les « militaires ne pourront pas obliger un individu à prouver son identité, mais pourront refuser l’accès aux personnes qui refuseraient de le faire, ou les renvoyer vers un OPJ qui sera à proximité », a fait valoir M. Gautier.

Pour le député Charles de la Verpillière, il s’agit là d’une « erreur fondamentale ». « Nous sommes engagés dans des opérations très étendues dans l’espace et dans le temps ; il est donc exclu de faire accompagner chaque patrouille de militaires par des agents de police judiciaire, a fortiori par des OPJ. D’autant que la tendance est de substituer des méthodes dynamiques à l’utilisation statique de l’armée : comment embarquer des agents ou des officiers de police judiciaire dans des patrouilles aléatoires, le cas échéant à bord d’un véhicule? », a-t-il plaidé.

Source : Opex360
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Lothy
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 19 Juin 2016 - 6:15

Paracolo a écrit:
.
Tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont des musulmans...

Lesquels dans la plupart des cas, sont présentés par nos journaleux et politicards comme français, belges, américains et j'en passe !

Hélas, c'est vrai pour la nationalité officielle....
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 1 Juil 2016 - 7:44

Bonjour,


Si son engagement dans Sentinelle reste inchangé, l’armée de Terre devra recruter 9.000 soldats de plus
(par Laurent Lagneau)


Au moment du lancement de l’opération intérieure Sentinelle, après les attentats de janvier 2015, 10.000 soldats, principalement de l’armée de Terre, ont été engagés sur le territoire national afin de surveiller et protéger les sites « sensibles ». Ce qui était conforme au contrat opérationnel des forces armées, tel qu’il avait été défini par le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale, publié deux ans plus tôt… Mais à la condition qu’un tel déploiement soit de courte durée.

Seulement, au regard de la menace terroriste, l’opération Sentinelle a été maintenue, toujours avec un fort engagement de l’armée de Terre. Et c’est pourquoi il a été décidé de porter les effectifs de la Force opérationnelle terrestre (FOT) de 66.000 à 77.000 personnels, via la Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée.

Et cette dernière a aussi revu à la hausse le contrat opérationnel des armées, portant à 7.000 le nombre de soldats des forces terrestres déployés « dans la durée » sur le territoire national, voire juqu’à 10.000 pendant un mois.

Cet engagement important de la FOT sur le territoire national, dans la mesure où le recrutement de 11.000 engagés supplémentaires n’est pas terminé, a au moins deux conséquences : les militaires sont soumis à de fortes contraintes (entre 160 et 200 jours d’absence de leur domicile en 2015 pour nombre d’entre eux, annulation de stages,etc) et la préparation opérationnelle sert de variable d’ajustement (exceptée la mise en condition avant projection).

Or, depuis les attentats du 13 novembre 2015, le dispositif de l’opération Sentinelle a été maintenu à 10.000 soldats. Cela fait donc plus de 7 mois que le contrat opérationnel, pourtant revu à la hausse, est dépassé. Conclusion : l’équilibre est à nouveau rompu, comme le souligne le rapport d’information sur la présence et l’emploi des forces armées sur le territoire national, rendu par les députés Olivier Audibert Troin et Christophe Léonard.

Il n’y a donc que deux options : soit il faut ramener le dispositif Sentinelle à 7.000 soldats, comme le prévoit la LPM actualisée, soit il faut recruter davantage pour couvrir les besoins de la Force opérationnelle terrestre.

Ainsi, le commandant des forces terrestres, le général Arnaud Sainte-Claire Deville a expliqué, peut-on lire dans ce rapport, que pour pouvoir déployer 10.000 hommes dans la durée, il lui faudrait (approximativement) 86.000 soldats et non 77.000 comme il est prévu. « Il faudra choisir : on ne peut pas maintenir 10.000 hommes sur le territoire national tout en menant une expédition en Libye », a-t-il dit.

D’autant plus que le recrutement, « à marche forcée », de 11.000 engagés de plus ne sera achevé qu’en 2017. Et même une fois qu’il sera terminé et que les recrues seront formées, il faudra du temps, souligne le rapport, pour « retrouver le niveau de compétence professionnelle d’avant 2015. » Et « refaire Serval sera de nouveau possible (…) mais mener une opération de haute intensité ne le sera pas aussi rapidement », a fait valoir le général Didier Brousse, sous-chef d’état-major « opérations aéroterrestres ».

Pour le général Sainte-Claire Deville, cette augmentation prévue des effectifs permettra de revenir à un niveau d’entraînement « acceptable », même s’il restera « inférieur à celui que nous avions auparavant » (à 60% du niveau antérieur).

Quoi qu’il en soit, et même si le président Hollande a annoncé la fin des suppressions de postes dans les armées lors de son discours prononcé de le Parlement réuni en Congrès à Versailles, le 16 novembre, aller au-delà des 11.000 recrutements planifiés pour la FOT sera très compliqué étant donné que la chaîne de recrutement et de formation sont déjà sous tension. En outre, recruter encore 9.000 soldats de plus supposera probablement la création de nouveaux régiments, ceux actuellement en ligne ayant déjà dû « pousser les murs » pour accueillir une compagnie de combat supplémentaire.

Source:Opex360

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 8 Juil 2016 - 8:55

Bonjour,


Les effectifs de l’opération Sentinelle seront ramenés à 7.000 soldats après l’Euro
(par Laurent Lagneau)

Depuis les attentats de Paris et de Saint-Denis, le 13 novembre 2015, environ 10.000 militaires sont engagés dans l’opération intérieure Sentinelle, laquelle n’est pas ménagée par les critiques. Pour rappel, cette mission répond à 4 objectifs : dissuader, rassurer, protéger et, le cas échéant, intervenir.

Si le Haut comité d’évalution de la condition du militaire (HCECM) n’a pas à porter de jugement sur les opérations en cours, il a néanmoins estimé, dans son 10e rapport annuel, que Sentinelle est un « facteur de risques » pour la condition militaire.

En outre, plusieurs rapports parlementaires ont souligné l’impact sur la préparation opérationnelle des unités de l’armée de Terre (seule la mise en condition avant projection a été préservée). Et, le député Sébastien Pietrasanta, rapporteur de la commission d’enquête sur les moyens pour lutter contre le terrorisme, qui a rendu ses conclusions le 5 juillet, s’est interrogé sur la « valeur ajoutée réelle dans la sécurisation du territoire national » de cette opération intérieure (OPINT).

À cela s’ajoute le risque de surchauffre capacitaire : depuis son lancement, en janvier 2015, cette mission a mobilisé jusqu’à 70.000 soldats, soit 105% de la Force opérationnelle terrestre (FOT), dont les effectifs doivent être portés de 66.000 à 77.000 hommes, comme le prévoit la Loi de programmation militaire 2014-2019 actualisée l’an dernier.

Seulement, cette hausse des effectifs correspond à un contrat opérationnel de 7.000 soldats engagés dans l’opération Sentinelle. Et si on en reste à 10.000 sur le long terme, il faudrait recruter 9.000 personnels supplémentaires pour renforcer la FOT. Sur un plan budgétaire, une telle hypothèse est inconcevable en l’état.

Aussi, et comme l’a préconisé la commission d’enquête parlementaire sur les moyens mis en oeuvre pour lutter contre le terrorisme, le ministère de la Défense a annoncé, ce 7 juillet, que les effectifs de l’opération Sentinelle seront réduits à 7.000 soldats après l’Euro de football, c’est à dire dans 3 jours. Sauf, évidemment, en cas d’événement dramatique.

La commission d’enquête a en effet plaidé pour une diminution « progressive » du « volume des effectifs engagés dans l’opération Sentinelle afin, à court terme, de le concentrer sur la seule protection de certains points stratégiques ». Or, actuellement, les militaires engagés dans cette OPINT surveillent et protégent 1.700 sites « sensibles ».

Source:Opex360

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Jeu 14 Juil 2016 - 23:24

Bonjour,


Un attentat vient d'être perpétré à Nice.

Ce que l'on sait sur l'attentat de Nice
(par Anne-Laure Frémont)


Au moins 84 personnes sont mortes jeudi soir sur la Promenade des Anglais à Nice fauchées par un camion qui a foncé dans la foule sur une distance de 2 km. Le point à 6 heures.

• Un camion fonce sur la foule jeudi soir à Nice

Vers 23 heures jeudi soir, alors que le feu d'artifice du 14 Juillet touchait à sa fin, un camion blanc a foncé à pleine vitesse dans la foule, qui rassemblait des milliers de personnes dont de nombreux étrangers, et roulé sur près de deux kilomètres le long de la Promenade des Anglais, célèbre avenue de Nice. Des corps jonchaient le sol, souvent recouverts d'un simple drap. Des personnes en larmes restaient parfois hébétées à leur côté sur une chaussée couverte de sang. Le Centre hospitalier universitaire de Nice a déclenché le Plan Blanc, avec la mise en place d'une ligne téléphonique pour les familles. Le plan Orsec nombreuses victimes a lui aussi été activé.


Le bilan provisoire est de 84 morts et 18 blessés «en urgence absolue»

Le bilan de l'attaque est toujours de 84 morts, dont des enfants. Par ailleurs, il y a aussi des dizaines de blessés, dont 18 blessés sont en «urgence absolue», a précisé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Parmi les victimes, se trouve un haut responsable de la police aux frontières, selon des sources policières.

• Le conducteur a été abattu par la police

Lors de l'attaque, des coups de feu auraient aussi retenti, mais la confusion règne sur ce point. Des sources proches de l'enquête affirmaient vendredi matin que le conducteur du camion aurait tiré à plusieurs reprises avec un pistolet avant d'être abattu par la police. On ne sait pas s'il avait des complices. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. «Des armes lourdes» ont été retrouvées à l'intérieur du véhicule, a affirmé dans un premier temps le président de la région niçoise, Christian Estrosi, qui se trouvait sur les lieux. Mais ces armes étaient finalement toutes factices sauf une, selon une source policière. Il s'agirait d'une «grenade inopérante» et d'«armes longues factices». Des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien se trouvaient également à l'intérieur du camion. «L'identification du chauffeur du camion est encore en cours», a déclaré une source policière. Sur les papiers d'identité, l'homme est âgé de 31 ans et domicilié à Nice. D'après iTÉLÉ, celui-ci était connu des services de polices pour de petits délits mais pas des renseignements. L'attaque n'a pour l'heure pas été revendiquée.

» La France est affligée, horrifiée par cette monstruosité», dit Hollande

• La piste terroriste est privilégiée

Le président François Hollande a confirmé vendredi matin le caractère «terroriste» de l'attaque. «C'est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste» et «nous devons tout faire pour (...) lutter contre le fléau du terrorisme», a insisté le chef de l'État, qui a assuré que la France allait «renforcer» son «action en Irak et en Syrie». «Rien ne nous fera céder dans notre volonté de lutter contre le terrorisme et nous allons encore renforcer nos actions en Syrie comme en Irak. Nous continuerons à frapper ceux qui justement nous attaquent sur notre propre sol, dans leurs repaires. Je l'ai annoncé hier matin», a indiqué le président depuis l'Élysée.

Le choix du mode opératoire et de la date hautement symbolique évoque les consignes de groupes djihadistes comme al-Qaida ou l'État islamique. Dans un message audio diffusé en 2014, le porte-parole officiel de Daech, Abou Mohammed al-Adnani, encourageait ceux qu'il nomme «les soldats du califat» à utiliser n'importe quelle arme disponible. À l'image du djihadiste de Daech, Larossi Aballa, qui a assassiné avec un couteau le 13 juin un policier et sa femme à leur domicile dans la région parisienne. «Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle», leur disait-il, «débrouillez-vous (...) renversez-les avec votre voiture.»

» Une méthode qui rappelle des consignes de l'État islamique

• Une cellule de crise activée

À Paris, où le président François Hollande est rentré en urgence, une cellule de crise a été activée au ministère de l'Intérieur. Le chef de l'État a annoncé une prolongation pour trois mois supplémentaires de l'état d'urgence, qui devait prendre fin dans quinze jours, et le recours à des citoyens réservistes pour seconder l'armée et les gendarmes. Une cellule d'aide aux victimes a été ouverte au ministère des Affaires étrangères avec un numéro d'urgence pour les proches.

• L'état d'urgence prolongé, réunion d'un conseil restreint de sécurité à 9h

François Hollande a annoncé la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, qui devait s'achever le 26 juillet. De même, il a annoncé qu'il ferait «appel à la réserve opérationnelle, c'est-à-dire à tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes. Le chef de l'Etat réunira un conseil restreint de sécurité et de défense vendredi à 09H00, a indiqué l'Elysée. À l'issue de ce conseil, François Hollande se rendra à Nice avec le premier ministre Manuel Valls.

Source:Le Figaro.fr

Vidéo


_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 0:25

La sécurité intérieure et la sécurité extérieure avaient bien prévenu...Le 14 Juillet était plus symbolique que l'Euro pour frapper la France !

Une action ne demandant aucune logistique lourde et aucune intervention extérieure à la France. La réponse de notre grand timonier..."on va accentuer les frappes es Syrie  et en Irak"...Il n'a pas encore compris que l'ennemi est déjà chez nous...

Il y avait certainement des barrages de police pour interdire l’accès des voitures et camions à la promenade des Anglais, noire de monde en ce soir de 14 Juillet.

Les consignes pour la police auraient du être de mettre un peu de  plomb dans la tête de celui qui tenterait de forcer un tel barrage. Quand on voit le pare brise du camion, il est percé partout sauf à la place du chauffeur.

Nos forces de l'ordre sont tellement chapitrées sur les bavures potentielles que dans leur tête ils évitent de viser l'homme....Comme les tireurs sportifs qui ne supportent pas la vue des cibles à forme humaine.


Dernière édition par Glard le Ven 15 Juil 2016 - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Zitoune
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 0:29

La "technique" est malheureusement quasiment imparable et c'est une première.
Nul besoin de logistique ni d'armes et explosifs.

85 morts, des blesses dont certains resteront handicapés à vie.
Un responsable à la double nationalité déjà "connu des services de police"....

Ce qui va suivre nous le connaissons aussi, je n'égrainerais pas le chapelet compassionnel des donneurs de leçons. Il me dégoute.
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 0:59

Glard a écrit:

Les consignes pour la police auraient du être de mettre un peu de  plomb dans la tête de celui qui tenterait de forcer un tel barrage. Quand on voit le pare brise du camion, il est percé partout sauf à la place du chauffeur.


Bonjour Glard,

Là je ne suis pas d'accord avec toi, le conducteur a bel et bien été abattu par les policiers et pour la précision du tir il faut se replacer dans le contexte, c'est à dire un camion qui arrive à vive allure et qui fonce sur la foule ce qui fait que si tu n'es pas bien placé face à ce bolide (dans les secondes où cet évènement dramatique se produit) et suffisamment loin pour ne pas être écrasé, tu dois constamment réajuster ton tir sur une cible en mouvement (ce qui, même pour un tireur entraîné, est loin d'être facile à faire)...
J'ai entendu les réactions ce matin des différents "politiques".Bon tout ce qui en ressort c'est qu'ils nagent dans la semoule et prolonger de 3 mois supplémentaires l'état d'urgence, ne va pas faire avancer le "schmilblik".
Je ne suis jamais allé sur la "promenade des Anglais" à Nice, mais j'aurai bien proposé une chose pour éviter ce genre de drame: l'utilisation de herse sur les différents points d'entrée de cette avenue avec les forces de l'ordre (avec un filtrage en fonction des effectifs disponibles).Maintenant "ils" sont opportunistes: si un endroit est suffisamment protégé, "ils" se déplacent sur un autre objectif (et le 14 juillet ce n'est pas les endroits qui manquent!).

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 1:31

.

Sans faire doublon un article que j'avais commencé à écrire durant l'Euro


Citation :
Quand on voit le pare brise du camion, il est percé partout sauf à la place du chauffeur.
C'est aussi la première chose que j'ai constaté, pensant que l'on avait essayé d'abord des tirs d'intimidation

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 1:39

Bonjour Manta.

J'ai été Vice Président puis Président pendant 15 ans d'un des plus importants stand de tir de la région.

La FFT nous demandait d’interdire le tir sur cibles représentant des silhouettes humaines et j'ai du dire aux policiers , aux gendarmes, aux gars de l'Unor que je les autorisai, et même je leur conseillai,  d' amener des cibles spécifiques , mais que le stand en tant que tel ne pouvait pas leur fournir ce genre de consommable...qui me paraissaient pourtant indispensable à un entrainement réaliste.

J'ai si  souvent entendu les instructeurs chapitrer les tireurs sur les bavures et leurs conséquences, que je suis quelquefois intervenu (es qualité d'ancien) pour leur dire que "de notre temps" les consignes n'étaient pas les mêmes...Et que si, par malheur,  un jour ils étaient confrontés à des actions de guerre, il devraient modifier les réflexes acquis pour devenir des "hommes nouveaux"...avec des réflexes de guerrier.

Personnellement je dois certainement à cet état d'âme le fait d'être encore debout, après avoir vécu en différents pays d' Afrique maints épisodes d'horreur absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 1:44

re,

Je m'en doute bien, Glard, je voulais juste éviter de crier "haro sur le baudet" vis-à-vis des forces de l'ordre...

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 3:57

Loin de moi la pensée de les accuser. au contraire , ils sont quelquefois les premières  victimes de certains de leurs entraînements !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 5:48

.

En revoyant ce pare brise, cela me conforte dans ma pensée... Tirs d'intimidation.

Réflexe inculqué aujourd'hui, ajouté à la peur de la mise en cause de la non observation stricte du cadre de la légitime défense. Seuls deux impacts semblent être des tirs de neutralisation.

D’après ce que j'ai appris, il semblerait que ce soit des Policiers municipaux qui ont ouvert le feu, on peut se féliciter que ce soit arrivé à Nice, ville où la police municipale est armée, ce qui est loi d'être le cas partout.

Cela devrait faire réfléchir les "bisounours", qui hurlent pour chaque caméra de vidéo surveillance ou pour le moindre armement des policiers municipaux.

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 6:15

Pour nettoyer les écuries d'Augias, si un jour il y a volonté de le faire, avant qu'il sot trop tard...

Il faudra en phase 1 commencer par supprimer la bi nationalité non européenne, le droit du sol (lire à ce sujet la thèse de droit de mont grand oncle Isidore...) et toutes les incitations à encourager l'immigration.

Il faudra ensuite,  en phase 2, en utilisant la loi,  traduire devant des tribunaux militaires les associations collaboratrices et les médias, qui ont aussi collaboré. (Sans crier au scandale.....on l'a  fait en 44)
 
En phase 3 on pourra alors, avec quelques chances de succès commencer à éradiquer le terrorisme en France.

Tant qu'on en passera pas par là, il faudra survivre en baissant la tête ou accepter d' être éradiqués...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 6:50

Citation :
Droit du sol, double nationalité... Il serait temps de nous débarrasser de tout ce fatras...
c'est ce que je dis ici.

Une vache qui nait dans une écurie, ne sera jamais un cheval...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Zitoune
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 7:13

Revenir en haut Aller en bas
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 7:44

.

Un sujet qui n'avait pas affolé les foules...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 8:48

Si, mais je pense qu'il a été transféré sans les réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 9:02

Glard a écrit:
Pour nettoyer les écuries d'Augias, si un jour il y a volonté de le faire, avant qu'il sot trop tard...


re,

Je n'ai remarqué personne avec un profil ressemblant à celui d'Hercule dans notre pauvre pays, mis à part peut-être Jean-François Coppé qui se qualifie lui-même de "guerrier à l'esprit de résistance".Remarquez s'il se débrouille bien, en prenant pour chef des opérations Jean-Vincent Placé du 13ème RDP, on peut peut-être arriver à quelque chose, non?
lol! lol! lol!

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 9:30

Question pour Manta :

Qui est Don Quichotte (l'honneur en moins) et qui est Sancho Panza (le ridicule en plus) ???

Je n'avais pas pensé à cette configuration, mais j'avoue qu'elle est intéressante

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 9:37

re,

Les moulins à vent des années 2010:


Là ils peuvent y arriver, non?

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 15 Juil 2016 - 9:45

Sans doute...mais certainement pas au delà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 2 Sep 2016 - 6:05

Bonjour,


Sécurité intérieure : le nouveau dispositif de Sentinelle
(par Jean-Dominique Merchet)


Près de 20 mois après son déclenchement, l’opération Sentinelle tente de trouver un nouveau rythme de croisière, les attentats de l’été (Nice et Saint-Etienne du Rouvray) ayant perturbé la transition souhaitée par la Défense.

Cet été, les effectifs militaires ont été maintenu à un niveau de 10000 pour permettre, notamment, aux policiers et aux gendarmes de souffler. Ce chiffre de 10000 ne devrait pas évoluer, au moins en terme de communication, mais dans la réalité, 3000 hommes seraient « en réserve », ce qui ramène discrètement les effectifs effectivement déployés à 7000.

Leur répartition sera pour une moitié en région parisienne et pour l’autre en province, ce qui va se traduire, par rapport au printemps, par une moindre présence en Ile de France.

L’idée, désormais validée par le ministère de l’Intérieur, est de passer partout à des patrouilles plutôt qu’à des gardes statiques. Cette mesure, vivement souhaitée par les militaires, se heurte toutefois aux réticences de la communauté juive. « Cela se fera progressivement », nous indique une source proche du dossier, qui reconnait qu’il reste à « faire de la pédagogie » pour expliquer la meilleure efficacité des patrouilles.

Source: Secret défense.L'Opinion.

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 2 Sep 2016 - 6:24

Les gardes statiques ne servent à rien ou à pas grand chose, sauf a offrir des cibles visibles.

Si on veut continuer à les pratiquer pour rassurer le public il faudrait leur adjoindre un ou des discrets "chasseurs de lions" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lothy
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 2 Sep 2016 - 6:26

Citation :
il reste à « faire de la pédagogie » pour expliquer la meilleure efficacité des patrouilles.

En effet Embarassed

C'est nécessaire afin d'expliquer à deux familles pourquoi un "tordu" a agressé une infirmière au beau milieu d'une rue fréquentée de Vincennes (94) puis s'en est pris à l'un des policiers qui tentait de le maîtriser....

La Police a abattu ce pseudo "déséquilibré" et l'infirmière comme le policier sont hors de danger... Cela se passait ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 2 Sep 2016 - 6:54

re,

Et çà continue...


François Molins alerte sur un «risque d'attentat renforcé»



Le procureur de Paris estime que l'affaiblissement de l'Etat islamique en Syrie et en Irak renforce le risque de nouveaux attentats en France. Il met en garde contre la menace du retour des combattants djihadistes français.

La France doit faire face à un risque terroriste renforcé, avertit le procureur de Paris François Molins dans une interview donnée vendredi au Monde. «Paradoxalement, l'affaiblissement de l'Etat islamique en zone irako-syrienne constitue un facteur qui renforce le risque d'attentat», juge-t-il. «On voit bien dans l'histoire du terrorisme que quand les organisations terroristes sont en difficulté sur zone, elles recherchent l'occasion de commettre des attaques à l'extérieur.»

Il met particulièrement en garde contre la menace représentée par les combattants djihadistes français. «Le deuxième facteur inquiétant tient à ce qu'on pourrait appeler la menace du retour: on sera à un moment ou à un autre confronté au retour d'un grand nombre de combattants français et de leurs familles», ajoute-t-il. Actuellement, autour de 2000 Français sont partis, en transit ou souhaitent se rendre en Syrie, dont 700 sont sur zone, selon les services de renseignements. Sur le plan judiciaire, le parquet suit aujourd'hui 324 dossiers, contre 136 en 2015 et 26 en 2013, explique François Molins. Dans le détail, le procureur compte 183 enquêtes préliminaires et 141 informations judiciaires. «Seuls 25 dossiers ont été jugés ou sont en attente de jugement, ce qui donne une idée du travail qui nous attend», précise-t-il. «Au total, 982 individus font ou ont fait l'objet d'enquêtes judiciaires pour du terrorisme islamiste: 280 sont aujourd'hui mis en examen, dont 167 sont en détention, et 577 font l'objet d'un mandat de recherche ou d'un mandat d'arrêt.»

Durcissement «considérable» de la politique pénale

Le procureur de Paris revient sur le durcissement «considérable» de la politique pénale en France décidée fin avril, «en criminalisant les dossiers correctionnels». Depuis la loi du 21 juillet 2016, la peine pour association de malfaiteurs terroriste criminelle est passée de 20 ans à 30 ans de réclusion. Quant à la direction de groupe terroriste, elle est désormais passible de la réclusion criminelle à perpétuité, contre 30 ans de prison avant la loi de juillet 2016. «Nous considérons désormais comme participant à une association de malfaiteurs criminelle toutes les personnes parties sur zone depuis janvier 2015 ayant participé à des combats, des patrouilles ou à la police islamique avec l'EI ou le Front Al-Nosra, devenu Fatah Al-Sham», précise le procureur. Cela concerne non seulement les individus reconnus coupables d'exactions, mais aussi depuis juillet 2016 les combattants, candidats au départ, femmes ou soutiens logistiques qui relevaient jusqu'ici de la justice correctionnelle. Le parquet de Paris demande par ailleurs aux juges d'instruction la «requalification au criminel des procédures déjà ouvertes pour des personnes présentes après janvier 2015 en Syrie. A compter de cette date, plus personne ne peut en effet ignorer que ces organisations ont pour but de perpétrer des crimes», assène François Molins.

Enfin, il juge «absolument impossible» le placement en rétention des personnes fichées «S» comme le préconisent plusieurs candidats à la primaire des Républicains dont l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy. «Il ne peut y avoir de détention préventive en dehors d'une procédure pénale», souligne le procureur. «C'est le socle de l'état de droit. On ne peut pas détenir quelqu'un avant qu'il ait commis une infraction.»

Source:France Info.MSN

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothy
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 2 Sep 2016 - 7:27

Ouais !....

Et quand ils ont commis une infraction, il est trop tard, ou un vice dans la procédure les renvoie en liberté !
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 9 Sep 2016 - 4:02

Bonjour,

Une voiture abandonnée avec des bonbonnes de gaz à Paris près de Notre-Dame


La piste de l'attentat terroriste échoué ou avorté prend forme, quatre jours après la découverte le 4 septembre au coeur de Paris dans le Ve près de la cathédrale Notre-Dame d'une berline, stationnée en pleine rue, avec cinq bonbonnes de gaz pleines et trois bidons de gasoil. Le 8 septembre, trois femmes "radicalisées, fanatisées", qui préparaient des actions "violentes" et "imminentes" sont arrêtées dans l'Essonne, à Boussy-Saint-Antoine. Principale suspecte: la fille de 19 ans du propriétaire du véhicule, domiciliée en Seine-Saint-Denis, avait prêté allégeance à l'organisation djihadiste Etat islamique. Elle était fichée S et connue des services de renseignement.

Source: L'Express

Ce que l'on sait des trois femmes «fanatisées» arrêtées jeudi dans l'Essonne


Inès, la principale suspecte interpellée dans l'enquête sur la voiture remplie de bonbonnes de gaz retrouvée ce week-end à Paris, avait prêté allégeance au groupe terroriste Daech. Un torchon brûlé a été retrouvé dans la voiture, signe qu'elle voulait y mettre le feu.

L'enquête menée sur la voiture chargée de bonbonnes de gaz et retrouvée à Paris ce week-end continue de progresser. Au lendemain d'une importante opération antiterroriste dans l'Essonne, on en sait désormais plus sur les intentions des trois femmes interpellées jeudi soir à Boussy-Saint-Antoine.

• Une explosion à la voiture ratée

Le commando de filles neutralisé jeudi soir est soupçonné d'avoir voulu faire exploser dimanche dernier au petit matin la Peugeot 607 aux abords de Notre-Dame en employant un torchon brûlé qui a été retrouvé dans la berline. En l'absence de chaîne de pyrotechnique, le dispositif n'a pas fonctionné puisque n'était relié à rien. Par ailleurs, Le Figaro a appris que le carnet de notes retrouvé à l'intérieur du véhicule, et qui a été examiné par la police, comportait des versets du Coran sans référence explicite à Daech ou à une quelconque organisation terroriste islamiste.

• Une lettre d'adieu

Présentées comme «très dangereuses», Inès, la fille âgée de 19 ans du propriétaire de la 607 fichée «S» depuis ses velléités de départ vers la Syrie et son amie Sarah, 23 ans, se sont ensuite donné rendez-vous au domicile d'Amel, 39 ans. Armées d'un couteau et vêtues de noir, elles sont ressorties jeudi soir pour tenter en vain de commettre ce que Bernard Cazeneuve a appelé «des actions violentes et imminentes» dont la nature n'a pas été précisée. Signe qu'Inès était sans doute prête à mourir, la jeune femme avait, selon RTL, rédigé une lettre d'adieux à sa mère, avant de quitter l'appartement de Boussy-Saint-Antoine jeudi soir et d'être interpellée avec ses deux complices présumées, Sarah et Amel. Selon nos informations, Sarah était connue par la sous-direction antiterroriste (SDAT).

• Allégeance à l'État islamique

Suite à leur arrestation mouvementée, les enquêteurs ont découvert que la plus jeune des trois, dont la disparition avait été signalée par son père dimanche soir, avait prêté allégeance à l'État islamique. Inès l'avait écrit noir sur blanc dans une lettre (les terroristes le font souvent avant de passer à l'acte, ndlr), affirme RTL, qui précise que les trois jeunes femmes voulaient venger la mort d'Abou Mohammed al-Adnani, porte-parole de l'État islamique et «ministre des attentats». Ce dernier avait été tué en Syrie par une frappe de la coalition fin août.

• Plusieurs projets d'attaques

Les policiers ont réussi à identifier d'autres endroits visés par ces trois femmes «radicalisées» et «fanatisées», selon les termes du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Selon BFM TV et RTL, elles projetaient d'attaquer la gare de Lyon à Paris et celle de Boussy Saint-Antoine. Elles auraient aussi voulu s'en prendre à des policiers. Le commando de jeunes femmes, activé depuis l'étranger, prévoyait un attentat ce jeudi, selon une source policière interrogée par l'AFP. Un message d'alerte sur un risque d'attentat dans les gares parisiennes et en Essonne avait d'ailleurs été envoyé dans la journée aux policiers.

• Des connexions inquiétantes

D'après l'enquête toujours en cours, ces jeunes femmes seraient loin d'être isolées. Selon nos informations, l'une des trois femmes aurait été en contact avec Rachid Kassim, qui serait l'un des instigateurs présumé de Saint-Etienne-du-Rouvray. Mais les connexions ne s'arrêteraient pas là. D'après des informations d'iTélé, l'une d'entre elles était aussi en contact avec Larossi Abballa, le terroriste de Magnanville qui avait assassiné en juin dernier un couple de policiers. Et selon RTL, certaines d'entre elles connaissaient aussi Hayat Boumeddienne, la compagne d'Amedy Coulibaly, partie en Syrie juste avant les attentats de janvier 2015.

• Huit interpellations, dont un suspect relâché

À notre connaissance, huit personnes ont pour le moment été interpellées dans ce dossier. Outre les trois fanatiques capturées jeudi soir, deux couples ont été placés en garde à vue, mardi et mercredi soir, dans les locaux de la section antiterroriste de la brigade criminelle. Les policiers semblent surtout intéressés par les épouses, qui seraient en relation avec Inès, la fille du propriétaire de la Peugeot 607. Son père, connu pour des faits anciens de prosélytisme islamiste, a été, quant à lui, relâché mardi soir à l'issue de sa garde à vue.

Source: MSN



Mais aussi...

Des bonbonnes de gaz vides découvertes dans une voiture abandonnée à Lodève
(par Elisabeth Badinier)


Six bouteilles de gaz ont été retrouvées dans une voiture abandonnée à Lodève (Hérault). Aucun lien avec un projet d'attentat, elles étaient vides, sans dispositif de mise à feu. L'oeuvre d'un plaisantin ou abandonnées pour s'en débarrasser.

Six bonbonnes de gaz ont été découvertes ce vendredi matin dans une voiture abandonnée a Lodève (Hérault). La voiture était garée sous l'A75, au niveau de pont de Foziere, au nord de la commune.

Après la découverte de bonbonnes de gaz près de la cathédrale Notre Dame à Paris, cette affaire prend évidemment une dimension particulière. Mais cette affaire, n'a rien à voir.

Il est impossible de savoir quand ces bonbonnes de gaz ont été déposées dans la voiture . Il y en avait six, vides, disposées sur le siège arrière et dans le coffre . Aucun dispositif de mise à feu n'a été retrouvé.

Cela fait plusieurs semaines déjà que cette voiture se trouvait sous le pont . Elle avait d'ailleurs été verbalisée au début du mois . Il y a un an , son propriétaire , un habitant de Millau dans l'Aveyron, était tombé en panne dans le secteur . Il avait abandonné la voiture sur place , au bord de la route . C'est le propriétaire du terrain , qui l'avait déplacée sous le pont pour s'en débarrasser.

Comment ces bouteilles se sont retrouvées là ? Pour l'instant , mystère ! Première hypothèse, comme elles ne sont pas recyclables , leur propriétaire s'est tout simplement servi de l’épave pour s'en débarrasser , ni vu ni connu.

Il pourrait également s'agir de l'oeuvre d'un plaisantin qui surfe sur les dernières affaires pour créer la psychose . C'est ce que l'enquête va tenter de démêler .

Source: Frabce Bleu Hérault


A croire que les cons et les djihadistes se sont donnés le mot...

Psychose à Nice : des bonbonnes de gaz abandonnées devant une école

Des bonbonnes de gaz vides abandonnées devant une école ont suscité l'émoi à Nice, lundi matin.

Près de deux mois après l'attentat du 14-Juillet, l'angoisse est encore bien présente dans l'esprit des Niçois. Lundi matin, la gardienne de l'école Risso, située boulevard Pierre-Sola, a appelé la police municipale en constatant avec effroi que trois bonbonnes de gaz avait été déposées devant le portail de l'établissement, rapporte Nice-Matin vendredi.

Les forces de l'ordre ont constaté avec soulagement que les bonbonnes étaient vides. Selon les informations du journal, il semble qu'il ne s'agisse que d'un acte d'incivisme. La rue est en effet souvent jonchée de détritus et d'encombrants.

La gardienne a tout de même fait preuve d'un excellent réflexe de vigilance et ce avant même que l'affaire de la voiture contenant des bonbonnes de gaz à Paris n'ait été révélée.

Source: MSN

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 9 Sep 2016 - 7:58

Bonsoir,

Les pieds nickelés se mettent aux attentats...

Cette histoire des 3 files djihadistes bien ignorantes sur la question des explosifs, qui utilisent une voiture même pas volée et que la police retrouve avec une très grande sélérité...Bref tout un tas d’événements plus ou moins capillo-tractés....

Je ne voudrais pas dire, et être encore une fois mauvaise langue, mais ça ressemble étrangement à un coup (pas trop bien monté par manque de temps) des services pour mettre quelques personnes à l'ombre pour quelques jours et obtenir des renseignements sur quelque chose de plus sérieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Mer 14 Sep 2016 - 13:00

.

Ou un montage politique pour montrer que l'on a des résultats...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Mer 14 Sep 2016 - 23:43

Tout a fait possible également !

On n'arrête pas le progrès!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Jeu 15 Sep 2016 - 8:07

.

Bof... Il y eut la gare de Bologne en 80, et l'attentat de la rue de Thèbes dans la casbah en 56, sans parler de l'incendie du Reichstag en 33...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Lothy
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Jeu 15 Sep 2016 - 8:15

Glard a écrit:
Tout a fait possible également !

On n'arrête pas le progrès!

Je pense que la ficelle devient un peu grosse !... Crying or Very sad Et si l'on n'arrête pas le progrès, la formation des recrues, dans le cas des trois donzelles n'a pas été de très bonne qualité... Tant mieux pour les riverains !

Mais je réaffirme que cela aura eu un point positif : celui de rappeler que même les femmes savent faire la guerre (ou essaient dans le cas présent)  Embarassed ... Et depuis longtemps study
Revenir en haut Aller en bas
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Jeu 15 Sep 2016 - 8:20

Citation :
la formation des recrues, dans le cas des trois donzelles n'a pas été de très bonne qualité...
Au contraire, si l'on pense que le but de la manœuvre est de réaliser des arrestations...

Comme pour les irlandais de Vincennes...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Jeu 15 Sep 2016 - 10:53

J'abonde dans ce sens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 16 Sep 2016 - 3:23

Bonjour,

Je pense qu'on peut continuer à s'inquiéter...


Les sombres prédictions de l'ex-juge antiterroriste Marc Trévidic pour la France

Invité de France Inter ce jeudi, l'ancien juge antiterroriste prévoit "10 années dures à passer" en raison du retour massif de djihadistes en Europe. Il craint également des attentats d'ampleur, menés par des professionnels, sur le sol français.

Lorsque Marc Trévidic prend la parole dans les médias, c'est rarement pour annoncer de bonnes nouvelles. L'ancien juge antiterroriste à Paris, désormais aux affaires familiales à Lille en raison d'une règle sur la nomination des magistrats, l'a encore illustré ce jeudi en commentant les récentes arrestations de mineurs de 15 ans soupçonnés de vouloir passer à l'action en région parisienne.
Interrogé par France Inter, il a convenu que l'organisation Etat islamique (EI) recrutait "partout, femmes comme enfants". Mais, estime le juge, il s'agit surtout d'une stratégie pour "occuper le terrain". "Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas des gens plus professionnels qui préparent des choses beaucoup plus grave", prévient Trévidic. Tous les récents projets d'attentats en France, comme ceux du commando féminin démantelé la semaine dernière, en raison d'un manque de préparation et de l'amateurisme des candidats.

"Il faudra gérer ces djihadistes de retour"
Comme il l'a déjà dit à plusieurs reprises, le magistrat redoute des attentats d'ampleur, commis par des individus aguerris. Comme sur le modèle du 13 novembre. "Je pense que [Daech] actionne beaucoup de monde sur Internet pour occuper le terrain, épuiser les services en attendant quelque chose de plus gros", prédit-il. Le risque viendrait principalement du nombre de combattants qui reviennent ou vont revenir en France et représenter une menace. Car l'EI perd du territoire en Syrie et en Irak et risque un retour à la clandestinité.

"Il faudra gérer ces djihadistes de retour, pendant 5-6 ans. Ca va durer, c'est pour cela, qu'il faut jouer sur le long terme, prendre des mesures de sécurité, des réflexes", observe Trévidic. Selon lui, il y aura "dix années difficiles à passer".
Concernant les propositions de la droite sur l'enfermement systématique des individus fichés S, le magistrat a eu des mots durs, jugeant le sujet "aberrant". "Ficher S ça ne veut rien dire, on ne peut pas incarcérer des individus sans preuves, juste avec un nom sur une liste. Qui va décider du degré de radicalisation? Je ne veux pas vivre dans un pays où on en mettra en prison quelqu'un parce que les services de renseignement auront mis son nom sur une liste", tacle-t-il. Bernard Cazeneuve avait jugé lui aussi mercredi la proposition "absurde". "A partir du moment où vous dites à ceux qui sont surveillés qu'ils le sont, ils se dissimulent", avait souligné le ministre de l'Intérieur.

Source:MSN

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 30 Sep 2016 - 5:24

Bonjour,


Au moins une dizaine de cas de radicalisation au sein de la Gendarmerie
(par Laurent Lagneau)


En janvier, une femme gendarme, compagne d’un proche d’Amédy Coulibaly, l’auteur, un an plus tôt, de la prise d’otages de l’Hyper Cacher et l’assassin de 4 personnes de confession juive et d’une policière municipale, a été condamnée à un an de prison avec sursis, assorti d’une mise à l’épreuve par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir consulter des fichiers alors qu’elle était en poste poste au Centre national de formation au renseignement opérationnel (CNFRO) de Rosny-sous-Bois.

Plus récemment, l’hebdomadaire Le Point a évoqué le cas de deux autres femmes gendarmes, écartées en 2013 pour les mêmes raisons. L’une des deux avait même le dessein de se rendre, avec son mari, en Syrie pour rejoindre l’État islamique.

Ces exemples montrent que la Gendarmerie, comme le reste de la société, n’est pas à l’abri de ce genre de phénomène. Interrogé, ce 29 septembre, sur les ondes de RTL, son directeur, le général Richard Lizurey, a déclaré que, « aujourd’hui, il y a « quelques cas [de gendarmes radicalisés] que nous détectons, que nous suivons, que nous traitons parce qu’il faut d’abord arriver à déterminer exactement quel est le niveau de radicalisation et le niveau de la menace et ensuite prendre les moyens appropriés pour exclure ces personnes qui n’ont pas leur place dans un service public. »

En tout, le général Lizurey a précisé qu’il y a actuellement une « dizaine de cas » de radicalisation détectés parmi les 125.000 gendarmes qu’il a sous ses ordres. Un chiffre « qui reste quand même raisonnable », a-t-il estimé.

Par ailleurs, le général Lizurey a aussi assuré que des mesures sont prises pour éviter les risques d’infiltration au sein de la Gendarmerie, notamment au niveau du recrutement. « Il faut se prémunir » et « nous vérifions un certain nombre d’éléments sur les candidats », a-t-il dit.

« Dans le cadre de nos recrutements, quels qu’ils soient, nous prenons des précautions pour vérifier que nous ne soyons pas infiltrés », a insisté le général Lizurey, avant de préciser qu’il « y a eu déjà quelques exemples » de candidats récusés.

Les mêmes précautions sont prises au niveau des autres armées. En juin, le général Jean-François Hogard, son directeur, la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense, suit « en priorité » une « cinquantaine » de cas de militaires sensibles à la propagande jihadiste. Et 8% des candidats à un recrutement ont été écartés après examen de leur dossier au vu de leur « vulnérabilité » ou à cause d’un « antécédent constitué. »

Source:Opex360



Un Djihadiste parmi les gendarmes
(par Marine Girard)

Le Point raconte comment la gendar­mette a pu, pendant plusieurs mois, rensei­gner de l'inté­rieur ses amis isla­mistes et prépa­rer son départ en Syrie.

Les faits remontent à trois ans. À l'époque, Élodie (le prénom a été changé) devient gendarme adjoint volon­taire dans un pelo­ton moto­risé du sud de la France après sa sortie de l'école de Tulle et treize semaines de forma­tion. Elle profite alors de sa posi­tion pour four­nir des infor­ma­tions à des amis du milieu isla­miste radi­cal, comme le raconte Le Point. La Direc­tion géné­rale de la sécu­rité inté­rieure (DCRI) commence à s'inté­res­ser à elle dés octobre 2013.

Le 22 octobre, Élodie télé­phone à une de ses amies, elle aussi gendarme, Sabrina (le prénom a aussi été modi­fié), qui est au courant des desseins de voyage en Syrie de son amie, pour lui deman­der de « passer des personnes au fichier ». Il s'agit en fait du fichier des personnes recher­chées (FPR), une immense base infor­ma­tique compre­nant plus de 400 000 fiches, dont les fameuses S pour « sûreté de l'État ».

Les agents du rensei­gne­ment se rendent rapi­de­ment compte qu'Élodie et son entou­rage sont en train d'orga­ni­ser un véri­table départ collec­tif pour la Syrie. Élodie est d'ailleurs prête à tout pour partir en Syrie. Elle propose en effet d'utili­ser son arme de service pour braquer une voiture, indis­pen­sable pour se rendre jusqu'en Turquie, porte d'entrée pour les candi­dats au djihad.

Les femmes de plus en plus nombreuses à se tour­ner vers le djihad

La jeune femme de 21 ans finit par démis­sion­ner mais pour­suit ses acti­vi­tés en lien avec des filières djiha­distes. Elle se marie le 13 décembre avec, pour témoin, Sabrina, l'autre gendar­mette qui lui four­nis­sait des infor­ma­tions pour ses amis djiha­distes. Trois jours plus tard, Élodie est arrê­tée avec son mari, inter­pellé pour avoir frappé une de ses sœurs dont il jugeait l’at­ti­tude irres­pec­tueuse : elle sortait en boîte. Élodie est alors simple­ment placée sous brace­let élec­tro­nique tandis que son mari, lui, attend son procès en prison. Aujourd’­hui, la petite famille est sous brace­let élec­tro­nique.

La Direc­tion géné­rale de la gendar­me­rie natio­nale (DGGN), contac­tée par Le Point, se veut rassu­rante en affir­mant qu'Élodie et Sabrina ne font plus partie de la gendar­me­rie. « Toute la diffi­culté consiste à diffé­ren­cier les personnes radi­ca­li­sées, qui font courir un danger à la popu­la­tion, et celles qui ont une pratique rigo­riste de leur reli­gion, ce qui n'est pas inter­dit », explique la gendar­me­rie pour se dédoua­ner.

Au total, 59 femmes sont actuel­le­ment mises en examen dans des dossiers de filières djiha­distes ou de projets d'atten­tats, dont des mineures aux « profils très inquié­tants », selon des chiffres évoqués par le procu­reur de la Répu­blique de Paris, François Molins lors d'une confé­rence de presse après l'atten­tat déjoué à la bonbonne de gaz. Sur les 59 femmes, 18 sont actuel­le­ment incar­cé­rées.

Source:VSD

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zitoune
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 30 Sep 2016 - 5:51

"Un chiffre raisonnable"...comme c'est bien dit. Very Happy 

Il faut donc accepter dès l'instant ou c'est "raisonnable"
Revenir en haut Aller en bas
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 30 Sep 2016 - 6:31

Pour complêter ce qui vient d'être écrit  par Manta , le journal Var Matin du 18 Septembre 2016 confirme qu'une jeune gendarme du peloton routier de Saint Maximin,  radicalisée, consultait des fichiers...

Le ver est déjà dans le fruit !

Il y a des failles dans le recrutement.. Conne le dit mon ami D. "On est mal!"

Je vais envoyer le PDF de l'article a Paracolo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 30 Sep 2016 - 6:45

.

Reçu ... le voici en JPG


_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Zitoune
Invité



MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 30 Sep 2016 - 6:53

Glard a écrit:


Le ver est déjà dans le fruit !

Il y a des failles dans le recrutement.. Conne le dit mon ami D. "On est mal!"

Où trouver mieux qu'au sein de cette institution tous les renseignements nécessaires pour nous nuire ?....

Seul bémol, et de taille : elles ou ils savent dissimuler et tromper leur monde ! Sans oublier les "vrais" gaulois de naissance qui basculent de leur côté...
Revenir en haut Aller en bas
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Ven 7 Oct 2016 - 4:43

Bonjour,


Cette semaine internet a relayé une information du "Canard enchaîné" qui a fait grand bruit, sans pour autant être relayée par les médias TV.Pourquoi?Tout simplement parce que des journalistes s'ingénient à faire du faux avec du vrai et cherchent à créer le "buzz" pour vendre.

Première partie:

Radicalisation : d'inquiétants incidents chez Air France

Des moteurs victimes de panne récurrente, des tags "Allahou akbar" sur les avions... La compagnie aérienne et les services de renseignement sont en alerte, révèle Le Canard Enchaîné.
Selon Le Canard Enchaîné, la compagnie Air France et les services de renseignement sont sur le qui-vive après la multiplication d'incidents qui pourraient révéler la présence de nombreux agents radicalisés dans les rangs de l'entreprise. Si pour l'heure, aucune de ses anomalies n'a entraîné d'accidents, ces dernières posent question.
"Concernant Air France, nous avons constaté plusieurs anomalies avant le départ de vol commerciaux, détaille un fonctionnaire du Renseignement, cité par l'hebdomadaire satirique. Elles s'apparentent à des tentatives de sabordage." Si la compagnie se veut rassurante sur la sécurité de son personnel et de ses clients, un commandant de bord a refusé faire décoller son avion en faisant valoir son droit de retrait après un énième incident.

Des anomalies sur les moteurs
Air France a récemment déposé plainte après que les trappes de remplissage en kérosène sur une quarantaine de ses avions ont été taguées d'un "Allahou akbar" ("Dieu est le plus grand", NDLR). Une mauvaise blague qui s'ajoute à d'autres anomalies repérées ces derniers mois. Ainsi, au moment de la check-list, les essais réalisés avant le décollage, plusieurs pilotes ont détecté une panne récurrente sur le moteur relais, qui permet de contrôler les réacteurs depuis le cockpit. 
Après enquête, un Français converti, employé par Air France, a été identifié comme suspect. Rapidement, il a pris la fuite et a été repéré au Yémen, rapporte Le Canard Enchaîné. Deux autres salariés de la compagnie, des connaissances du premier, sont eux soupçonnés d'avoir trafiqué plusieurs toboggans d'évacuation destinés aux appareils de la compagnie aérienne française. Une opération réalisée dans leur atelier de maintenance. 

A cela s'ajoutent, ce qu'appelle les services de renseignements, des "signaux faibles". Des comportements ou des anomalies sans risque mais inquiétants. Alors qu'un agent de piste a refusé de laisser atterrir un avion au prétexte qu'une femme le pilotait, début août, Air France a dû se justifier après la disparition sur les cartes diffusées aux passagers d'Israël sur l'un de ses vols Los-Angeles - Tel Aviv qui faisait escale à Paris. Il y a quelques mois, la compagnie parlait de "problème d'échelle en cours de résolution". 
Cette anomalie, soit-disant technique, s'est répétée lorsque la communication des consignes de sécurité s'est faite automatiquement en arabe quelques mois plus tôt dans un aéronef reliant Paris à Amsterdam ou quand le Maroc s'est transformé en "Khalifa" sur une autre carte. Toujours selon l'hebdomadaire, l'enquête a permis de remonter jusqu'à un employé d'une société prestataire en charge de la programmation des écrans mis à la disposition des passagers. 
Les services de sécurité le reconnaissent: les entreprises sous-traitantes apparaissent comme une faille. Comment les contrôler et vérifier les activités de leurs employés quand elles ne sont pas situées sur la zone aéroportuaire de Roissy? En attendant, les services de renseignement, dont 30 policiers ont été placés en renfort, ont en charge la surveillance de 90.000 salariés répartis dans 900 entreprises. "La tâche est considérable", reconnaît un policier.

Source: MSN et le Canard enchaîné



Deuxième partie:


Air France dément être confrontée à des actes de malveillance d'employés radicalisés
(Par Yohann Blavignat publié le 5/10/2016)

Dans un article paru ce mercredi, le Canard enchaîné a recensé plusieurs «anomalies» avant le départ de nombreux vols commerciaux. Ces incidents, liés à des individus radicalisés, ont été démentis par la compagnie aérienne.
Tentatives de sabotages de vols commerciaux, mentions «Allah Akbar» sur des avions, agent de Roissy qui refuse de guider un avion piloté par une femme... Dans son édition datée de ce mercredi, le Canard enchaîné liste une série d'incidents inquiétants concernant des employés prétendument radicalisés de la compagnie Air France. Contactée par Le Figaro dans la soirée, la compagnie aérienne a démenti ces accusations, et dénonce des «rumeurs infondées» et de «fausses informations». «Aucun acte de malveillance sur un vol commercial Air France n'a jamais été confirmé ni même identifié comme tel», assure la compagnie aérienne.
Dans les colonnes de l'hebdomadaire satirique, un agent du renseignement fait état d'une «dizaine de personne sous surveillance» dans le groupe. «Concernant Air France, nous avons constaté plusieurs anomalies avant le départ de plusieurs vols commerciaux. Elles s'apparentent à des tentatives de sabotage», témoigne notamment cette source. La compagnie, elle, se veut optimiste et assure que «nos personnels comme nos clients sont en sécurité absolue».

Plusieurs anomalies recensées
Seulement, selon le Canard enchaîné, des commandants de bord ont constaté à plusieurs reprises que le moteur relais, censé prendre en charge les réacteurs depuis le cockpit, a présenté des avaries. L'alarme a, fort heureusement, fonctionné et le dysfonctionnement a été résolu. Selon les services de renseignement, qui ont mené leur enquête, l'incident serait volontaire, et l'auteur serait un employé d'Air France converti à l'Islam qui a depuis rejoint le Yémen. Toujours selon le quotidien satirique, deux employés de la compagnie aérienne, liés à cet homme, ont par la suite trafiqué plusieurs toboggans d'évacuation destinés aux aéronefs d'Air France. Faute de preuve, les deux hommes ont été déplacés à des postes «moins sensibles» au nom du principe de précaution.
Par ailleurs, lors d'un vol Los Angeles - Tel Aviv via Paris, Israël aurait été supprimé du système Géovision, qui permet aux passagers de suivre en temps réel le déplacement de l'avion, et remplacé par «Bande de Gaza». L'enquête a permis de remonter jusqu'à un employé d'une société prestataire chargée de programmer les écrans. Le Canard relate enfin un autre incident selon lequel des tags «Allah Akbar» ont été retrouvés sur les trappes de remplissage de kérosène sur une quarantaine d'avions. Concernant l'un d'entre eux, le commandant de bord a fait valoir son «droit de retrait», et l'avion est resté cloué au sol.

« Une légende urbaine »
Dans cette dernière affaire, l'enquête de gendarmerie aurait permis, selon des informations de l'Express de conclure que les tags avaient été réalisés lors d'escale dans des pays nord-africains, et non à Roissy. De plus, une source proche du dossier citée par l'hebdomadaire assure qu'«aucun incident majeur de ce type n'est survenu. Ce sont davantage des incidents marginaux qui relèvent de problèmes de comportement». Et cette source de citer l'exemple d'un commandant de bord refusant de guider un avion piloté par une femme: «Ce cas relève davantage de la légende urbaine que de la réalité. Air France nous a certifié n'avoir jamais eu connaissance d'une telle affaire».
Au-delà de la seule question d'Air France, la plateforme aéroportuaire de Roissy est un endroit particulièrement sensible pour les services de renseignement. On y recense quelque 90.000 salariés dans près de 900 entreprises. Chaque employé doit disposer d'un «badge rouge» pour circuler librement dans tout ou partie de l'aéroport délivré par les services de renseignement. Or, selon le Canard enchaîné, la préfecture, chargée de la sécurité en a retiré 73 depuis les attaques du 13 novembre 2015. À noter que ce chiffre ne concerne pas uniquement des cas de radicalisation.

Source: Le Figaro


Pour certains cela ne suffit pas de vivre dans un climat délétère, il faut en plus, l'alimenter en utilisant les rumeurs pour vendre du papier.

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 0:25

Bonjour,


Les militaires angoissés par les technologies "nivelantes"
(par Jean Guisnel)

Des réseaux sociaux aux explosifs improvisés, en passant par les imprimantes 3D, les technologies civiles inquiètent les militaires.

Les militaires savent gérer les guerres « classiques », celles qui les opposent à des adversaires équipés d'armes létales identifiées, du couteau de cuisine à la bombe atomique. Avec plus ou moins de succès, sur le terrain ou sur le tapis vert, ils ont appris à y faire face. Mais les choses changent. Bien des théoriciens travaillent sur ce qu'il est convenu d'appeler les guerres « hybrides ». Personne n'ignore plus que les groupes terroristes sont d'autant plus déroutants pour les esprits formés aux stratégies classiques qu'ils ne respectent pas (eux non plus) les lois de la guerre reconnues par la communauté internationale et répertoriées par les conventions de Genève.

À coups de centaines de milliards de dollars chaque année, les armées du monde mettent au point et fabriquent des armes utilisées ensuite sur les champs de bataille. Elles sont censées assurer la supériorité au plus puissant, qui est aussi souvent le plus riche. Bien que, souvent, des guérillas et autres rébellions, ou des groupes criminels, leur tiennent la dragée haute. Mais ça, les militaires connaissent.

Prolifération des outils militaires
Ils sont, en revanche, désarçonnés par ce qu'ils appellent désormais les « technologies nivelantes ». Ces dernières sont de plusieurs types, mais deux catégories émergent. Dans la première, on peut placer ces outils qui appartenaient naguère quasi exclusivement aux États qui les développaient pour leurs usages souverains. Parmi eux, la cryptographie est un symbole éclatant.
Il aurait été naguère impensable que non seulement des moyens de protection aussi puissants aient été utilisés par des personnes privées, mais encore conçus en dehors des laboratoires étatiques. Or, aujourd'hui, la cryptographie puissante est devenue commune, elle résiste au craquage des cryptanalystes des États. Elle permet à tout un chacun de protéger son intimité et supprime aux forces armées l'avantage consistant à lire à livre ouvert dans les communications adverses, y compris si elles sont mises en œuvre par des groupes sans moyens comparables avec les leurs.
Un autre outil développé au départ pour les militaires, le GPS, est mis à profit par les groupes armés. Dans le Sahel, les caches d'armes des djihadistes sont invisibles, localisées seulement par leurs coordonnées GPS. Pour les trouver, il faut disposer des listes de coordonnées.
Quand les militaires les découvrent, c'est bingo. Sinon… Des caméras thermiques aux technologies infrarouges, des caméras embarquées aux outils de repérage des satellites-espions, la liste de ces moyens dont les militaires disposaient seuls et qui sont aujourd'hui à la disposition de tout un chacun est interminable.

Nivellement
Mais les outils qui « nivellent » le plus, c'est-à-dire ceux qui placent les civils combattants ou les forces irrégulières au même niveau que les armées, à tout le moins dans certains domaines cruciaux, sont encore plus nombreux ! En février dernier, le général Didier Castres, alors chargé des opérations à l'état-major des armées, avait fait part au Point.fr de son inquiétude, sinon de son angoisse, devant les outils de communication planétaire (Internet, réseaux sociaux, etc.) donnant aux groupes terroristes un accès illimité aux moyens de propagande les plus puissants. Et de souligner la difficulté de vaincre « l'adversaire organisé en réseaux très structurés, très redondants, protégé par des mesures de sécurité parfois moyenâgeuses, mais extrêmement efficaces ».
Les plus répandues des technologies de l'information sont utilisées tous les jours dans les attentats terroristes, mais elles ne sont pas les seules à être mises en œuvre.
Des Cocotte-Minute explosives aux voitures-béliers transformées en bombes conduites par des militants suicidaires, des drones du commerce qui permettent de survoler les lignes ennemies aux imprimantes 3D produisant des armes indétectables, des robots bricolés aux pénétrations de réseaux mal protégés par des hackers, le champ des technologies nivelantes est infini, transformant la nature même de la guerre. En janvier dernier, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait expliqué que ces technologies nivelantes n'étaient « pas nécessairement perfectionnées, mais suffisamment efficaces pour mettre en question, remettre en cause, l'avantage technologique occidental ». Il n'y a aucun doute, le problème, déjà sérieux, ne fera que s'aggraver !

Source: Défense ouverte.Le Point.

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 1:36

Merci Manta,

C'est un article très intéressant.

Le phénomène n'est pas neuf. En ce qui concerne le cryptage simple et non conventionnel des communication il suffit, près de nous, de se souvenir de la "ruse de sioux" utilisée en phonie par les Américains pour retarder les spécialistes du décryptage allemand ....Utiliser une langue indienne rare...Simple, pas cher, efficace.

Pour l'armement, c'est pareil. Lors de la guerre du désert, les SAS, avec quelques jeeps munies de 2 voire 4 vieux FM Lewis,largement surclassés, ont semé la panique tant chez les Italiens, que chez Rommel.
Quelques Marines audacieux avait équipés des Jeeps de 4 tubes de bazooka...

Faire des mortiers avec des tiges de forages pétrolier, ne demande qu'un bon soudeur. Il y aura des accidents, mais dans les révolutions les hommes sont facilement remplaçables. J'en ai vu beaucoup et, quand j'ai vu le premier panier de roquettes simples (ceux que nous avions sur les T6 en Algérie), monté sur un simple pick-up Toyota...J'ai bien ri.
Comme je n'ai jamais aimé mourir idiot, j'ai voulu essayer....En utilisant un abri naturel et une longue ligne de télécommande.
Eh bien le bricolage marchait fort bien...a condition de conserver une faible cadence de tir...
Un tir de 3 roquettes enchaîne et un retour de flammes ont bien failli mettre le feu au Toy. Inconvénient majeur : la munition coûte cher et n'est pas facile a trouver, mais je vous assure que c'est efficace... Là j'ai moins ri et remercié le ciel de ne pas avoir été "cible".

Laisser les hommes de terrain imaginer en les encourageant et surtout en ne les pénalisant pas pour les échecs ...amène des solutions simples peu coûteuses et efficaces.
Une poignée d'Européens décidés,téméraires et inventifs... encadrant des africains ont tenus en échec les gros contingents de l'ONU, très bien équipés au Katanga...

Avec les technologies nouvelles ça ne peut que se développer de façon galopante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Manta210

avatar

Nombre de messages : 6139
Age : 45
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 1:51

re,

Pour le cryptage, le problème, c'est de laisser à disposition des terroristes une technologie leur permettant de ralentir les investigations de la police (cf: la messagerie "Telegram")...On voit maintenant ce que cela donne!

_________________
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 5:09

.

De toutes manière il n'y a rien de neuf, cesera toujours la course du glaive contre le bouclier...
...Simplement un glissement s'est fait vers des technologies plus "modernes"...

On ferait peut être mieux plutôt que de s'inquiéter de cela, de jeter un regard en arrière et de revenir aux bases...
Le renseignement final sera toujours humain, et la neutralisation se fera toujours "à la fourchette" in fine.

J'en reviens toujours à ma bonne vielle grenade à fusil tirée de 50m, avec un vieux Mauser modèle 1898, dans une "Fan Zone" pourtant protégée...

Quant aux bricolages évoqués par Glard, souvenons nous de l'attentat du " Bazooka", sans bazooka bien sûr, contre Salan...

.

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Voltigeur 18

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 79
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 6:29

La fameuse affaire du bazooka, dans laquelle une personne de ma famille a été impliquée. François Knecht pour ne pas le citer Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 6:37

.

Knecht?... J'ai crû que tu allais dire Debré... Bon, je n'étais pas loin... Wink

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Voltigeur 18

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 79
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 24/07/2011

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 6:44

Si cela avait été Debré, je n'en aurais surement pas parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 6:51

.

Comme beaucoup d'autres... De toutes façons il y a prescription...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Glard

avatar

Nombre de messages : 2306
Age : 75
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 7:12

Officiellement oui, il y a prescription, mais dans encore bien des esprits il y en, plus égaux que d'autres, qui resteront éternellement des proscrits...
Il suffit de voir comment les journaleux distillent leur fiel pour évoquer la passé "plus que douteux" de ceux qui ont été dans le camp des perdants. Ancien Putschiste, c'est pire qu'ancien Légionnaire, juste avant Ancien Mercenaire...Et si tu cumules 2 sur 3 anciennetés ...Alors tout s'explique, alors on comprend que tu as passé ton temps à occire des innocents...Et même si tu portais une barboteuse à la fin de la guerre, tu étais certainement, dés ton plus jeune âge, un suppôt des fascistes de tous poils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 16724
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   Dim 9 Oct 2016 - 7:36

.

C'est ce que j'appelle les "Camps de concentration moraux"...

...En Socialie on n'enferme plus les hommes, mais on enferme la parole et la pensée...

_________________
« La parole qui trop souvent n’est qu’un mot pour l’homme de haute politique, devient un fait terrible pour l’homme d’armes ; ce que l’un dit légèrement ou avec perfidie, l’autre l’écrit sur la poussière avec son sang » (Alfred de Vigny)
Le danger aujourd'hui, n'est plus le bruit des bottes...
...Mais le silence des babouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération "Sentinelle"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération "Sentinelle"
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: Histoire :: Un peu d'histoire... :: Nous sommes en guerre....-
Sauter vers: