Paras de tous les horizons
Bienvenue sur Paras de tous les Horizons...

Si vous êtes membre du forum, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de cocher connexion automatique.

Si vous avez oublié votre mot de passe, cliquez sur «Récupérer mon mot de passe » sous les cases de connexion.

Un petit rappel :

Seuls les membres présentés, peuvent envoyer des messages...!
http://paras-pth.forumactif.com/f3-presentez-vous

Bonne visite et surtout bonne participation…
Paras de tous les horizons

forum de discussion sur les parachutistes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une passion l’aquariophilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paracolo
Admin
avatar

Nombre de messages : 15610
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Une passion l’aquariophilie   Mer 10 Nov 2010 - 16:28

.

Une passion l’aquariophilie



Après avoir débuté comme tout le monde par des guppys, puis toute une variété d’autres poissons, parès avoir été sérieusement mordu par un de mes piranhas, j’ai décidé, il y à quelques années à m’attaquer à un poisson réputé difficile…
Dans mon post sur les loisirs j’ai parlé de Discus, Puisque cette nouvelle rubrique concernant nos passions à été ouverte, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui de ces poissons légendaires.


Pour les puristes il s’appelle Symphysodon discus et fait partie de la famille des Cichlidaes

Le premier Discus (S.D. HECKEL) a été trouvé en 1840 par Jacob HECKEL au Brésil.

À l'état sauvage ses discus vivent au Brésil, dans le cours central de l'Amazone (Manaus, Téfé, rios Negro, Xingù, rios Solimões, rios Manacapuru et le delta d'Orénoque).

La première importation date de 1921 par W. Eimeke de Hambourg.

Beau poisson, en forme de disque, son nom l’indique, il est doté de riches couleurs, pendant des dizaines d'années il fut considéré comme une rareté. Ce n'est que dans les années 60 que les premières reproductions furent réussies.

Cela à bien changé depuis, toutefois il garde aujourd’hui encore la réputation d’être très difficilement reproduit, j’espère pouvoir vous démontrer qu’il n’en est rien.

Allez un peu de technique

FICHE TECHNIQUE DES DISCUS EN GÉNÉRAL :

Dimorphisme sexuel : inexistant.
Taille : 15-20 cm
Alimentation : organismes vivants essentiellement, auxquels on ajoute des aliments artificiels et végétaux.
Reproduction : en couple. Les adultes fraient sur un support solide et vertical ou oblique. Après éclosion (50-62 heures), les larves sont attachées au substrat par de courts filaments. Cinq jours après l'éclosion les alevins commencent à nager et à "brouter" sur les flancs des parents. Les deux partenaires se relaient pour recevoir le nuage d'alevins. La peau des parents à une sécrétion muqueuse. Au bout de quelques jours les alevins commencent à chasser d'autres nourritures telles que les nauplies d'artémias.

LA REPRODUCTION DES DISCUS (en bref) :
Aquarium vide si possible pour des raisons d’entretien, (plantes, décor et autres poissons).
Volume : 100 litres.
Eau : 27.8° C, pH 6.5, TH inférieur à 14° et TAC nul.
Filtration : Sur tourbe.
Éclairage : moyen, laisser une veilleuse 24h/24h.
Emplacement du bac : passage peu fréquenté
Placer une mousse devant la grille d'aspiration d'eau. (Ce serait dommage d’aspirer ce coûteux caviar)
Pendant la ponte : couper la filtration. (1 à 2 heures)

LES SECRETS
Comme je l’ai déjà dit, On entend beaucoup de choses sur le Discus malheureusement trop souvent à tort. Il n'existe pas de véritable secret d'élevage seulement des règles de base à respecter.

À mon avis certaines personnes n'hésitent d'ailleurs pas à véhiculer de fausses idées sur le sujet, par jalousie pour les uns et pour que la concurrence à leur business ne soit pas trop rude pour les autres.

Amateur et passionné de Discus, je ne puis supporter que l'on fasse souffrir des animaux au profit d’un business.

Un bon éleveur se refusera de vous vendre un Discus parce qu'il l'estime trop jeune, pas suffisamment en forme, ... ou parce qu'il sent que l'acheteur n'est pas assez bienveillant.


Comme il est difficile pour certains de faire la part des choses et que l'expérience ne peut se remplacer, je vais essayer de vous révéler les règles de base que j'applique.

Un des meilleurs conseil que je puisse vous donner est de ne jamais accepter les idées reçues sans vous poser la question: Pourquoi ? Comment ?

Le changement d'eau
Le changement d'eau régulier est fondamental.

Il doit être progressif. L'eau neuve doit être à la même température que l'eau du bac. En cas d'ajout d'eau du robinet, je vous recommande de réduire le chlore et les métaux lourds, par l’utilisation d'Aquasafe.
Changez environ 10% à 15% d’eau chaque semaine, 10% étant un minimum.
Siphonnez, lors du changement d'eau, les restes de nourriture et excréments se trouvant au fond du bac.

Les changements d'eau permettront de réduire la teneur en nitrites, d'assainir le bac des déchets organiques, et de stimuler la reproduction de vos Discus.

J’arrive, quant à moi, à déclencher régulièrement des pontes par un changement massif d’eau et une élévation de la température de quelques degrés.

L'OXYGENATION DE L'EAU
Sur ce point, on aura tout vu et tout entendu !

Le pH acide de l’eau du biotope naturel des discus ne provient pas d’un manque d’oxygène, mais de sa teneur en minéraux qui est très faible, et surtout de sa richesse en acides humiques provenant de la dégradation des végétaux et racines.

Ne jouez pas au petit chimiste modifiant sur un paramètre au détriment d'un autre cela peut être fatal a vos poissons.

N’oubliez pas que l'oxygène se fait d'autant plus rare que la température de l'eau est élevée. Les Discus manquant d'O2 se tiennent d'ailleurs souvent à la surface en respirant rapidement.

Ne craignez donc pas d’adjoindre un ou plusieurs bons diffuseurs à votre bac.


LA NOURRITURE
La nourriture peut être considérée comme l'un des facteurs primordiaux de réussite pour la maintenance et la reproduction des Discus.

Le choix, la qualité, la diversité et la quantité des aliments sont prépondérants et influencent toutes les phases de la vie du Discus.

• Les vers de vase
Les vers de vase sont très appréciés par les Discus. Toutefois, je vous recommande de ne les employer que congelés afin d'éviter tout risque de maladie.

• Les artémias salina
Les artémias très riches en vitamines. Elles contiennent du carotène, qui ravive les couleurs des Discus, et sont fort appréciées. A distribuer vivantes, ce qui permet de raviver l'instinct de chasse des poissons.

• Les nourritures sèches
Les nourritures de type flocons ou paillettes peuvent être employées à titre de complément. Elles ont l'avantage de présenter le moins de risques sanitaires et seront appréciées à condition d'y avoir habitué vos Discus suffisamment jeunes.

Mais la nourriture principale que je sers à mes poissons, je la prépare moi-même.
Allez une petite recette (Non, ce n’est pas aussi bon que le magret de canard, mais les poissons préfèrent)....

Plus sur le forum...

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paras-pth.forumactif.com
 
Une passion l’aquariophilie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras de tous les horizons :: La vitrine du forum. :: La vitrine du forum. :: Votre hobby... C'est quoi ?...-
Sauter vers: